Daily Movies - Juillet 2014
 
1962. L’Américain Rydal (Oscar Isaac) vivote comme guide touristique à Athènes. Lorsqu’il rencontre le couple séduisant et mystérieux formé par Colette (Kirsten Dunst) et Chester MacFarland, il est immédiatement fasciné par son style de vie raffiné, empre
On ne peut voir ce remake sans avoir à l’esprit le film original de De Palma !
Attention, vous êtes en train de vous lancer dans la lecture d’une chronique tout à fait exceptionnelle, sachez-le ! Non pour ses qualités stylistiques certes éclatantes mais parce que l’œuvre dont il est question ici… n’est pas un film.
Claude Lelouch revient avec une de ces histoires de famille dont il a le secret : un photographe de guerre et père absent, qui s'est plus occupé de son appareil photo que de ses 4 filles, coule des jours heureux dans les Alpes avec sa nouvelle compagne.
Retrouvez-nous sur



Transformers : l'âge de l'extinction (Transformers: Age Of Extinction) - 16.07.2014

L‘humanité est à peine remise de la guerre entre les Autobots et les Decepticons, que d‘autres dangers guettent déjà: de puissants hommes d‘affaires et des scientifiques font des expériences avec la technologie des Transformers – mais bien au-delà de ce qu‘ils peuvent contrôler. Parallèlement, un vieux et puissant Transformer a la terre, qu‘il veut asservir, dans sa ligne de mire. Une nouvelle bataille pour la liberté de l‘humanité commence...

Pendant ce temps, Cade Yeager (Mark Whalberg), un sympathique père de famille texan, découvre un vieux tas de ferraille qui ressemble étrangement à un célèbre camion. Alors que sa famille se fiche de lui, il va découvrir que le poids lourd en question n’est autre que le grand chef des Autobots, Optimus Prime. Malgré son état il est plus déterminé que jamais et est décidé à renverser le destinée des hommes et des robots, car une nouvelle bataille pour la liberté de l‘humanité commence…

Le gigantesque Optimus Prime est de retour et plus en colère que jamais. Il a la haine et va faire tout péter afin de rétablir la paix sur terre, voici un raccourci grossier de ce qui vous attend dans ce nouvel opus avec Optimus mais sans les vedettes Megan Fox et surtout Shia LaBeouf, Monsieur préfèrant jouer dans des films plus intimistes et cracher sur les gens, tandis que Madame préfère les Tortues Ninja et faire des enfants.

Dommage pour les fans ? Au final pas vraiment, on troque un Shia LaBeouf contre un Mark Wahlberg, pas si mal non ? Habitué aux films d’action, le natif de Boston, qui nous a prouvé à plusieurs reprises qu’il savait aussi interpréter des rôles plus profond (« Fighter », « Invincible », « The Departed ») reprend les rênes de cet épisode sans trébucher. Contrairement aux précédents films, Wahlberg parvient à insuffler un brin d’humanité qui manquait cruellement aux précédents épisodes. Pour le reste du casting à part le brillant Stanley Tucci le reste laisse à désirer.

Côté scénario, on retrouve ici les gentils contre les méchants, c’est très intéressant et novateur non ? Les points faibles sont toujours les mêmes : clichés, bagnoles, fusillades à gogo et potiche sans cervelle sont de nouveau au rendez-vous. Pour le positif, n’étant pas un reboot, ni une suite concrète, « L'Age de l'extinction » propose une approche totalement différente de l’histoire faisant littéralement abstraction du passé qui a forgé la saga, ce qui offre un nouveau point de vue intéressant et par la même occasion devient un point fort du film. Néanmoins, même si ce 4ème volet battra sûrement « X-Men : Days of Future Past » en prenant la tête du box-office mondial, il est nettement loin d’égaler le niveau et la classe du dernier Bryan Singer.

En presque trois heures interminables (oui le long-métrage tire en longueur), Bay livre un nouvel opus bien supérieur aux deux précédents films (ce n’était pas bien difficile). En se rendant compte de ses erreurs passées, il a mis de côté ses scènes patriotiques ridicules et ranger le pro militarisme au placard et ça fait du bien ! Visuellement réussi grâce aux Dinobots qui offrent un grand moment jouissif au long-métrage, « Transformers 4 » est calibré pour rapporter gros. La surenchère de spot publicitaire prédomine et devient si indigeste qu’on en oublie du coup parfois le réel attrait principal de ces films : les robots, qu’au final on ne voit que trop peu dans cet opus. On aimerait bien à l’avenir que le réalisateur se soucie plus d’Optimus et de ses potes, en transformant radicalement la destinée de sa saga.



Pays (Année) : Chine, USA (2014)
Genre: Action, Aventure, Science-fiction
Distributeur: Universal Pictures International Switzerland
Durée: 157min
Réalisation: Michael Bay
Avec: Nicola Peltz, Mark Wahlberg, T.J. Miller, Stanley Tucci, Ken Watanabe, John Goodman, Sophia Myles, Thomas Lennon, Kelsey Grammer, Titus Welliver…

Sortie: 16.07.2014 (Romandie) - 17.07.2014 (Suisse All.) - 24.07.2014 (Tessin)


NOTRE AVIS : 6/10




TRANSFORMERS 4: L'ÂGE DE L'EXTINCTION - Bande... par TheDailyMovies

[Maxine Bucher]
23 juin 2014
[aller à la chronique]
 

News
Reportages
En Salle
DVD
Festivals
Cinéma suisse
Soundtracks
Interviews
Dossiers
Livres
Archives
Publicité
Presse
Contact
S'abonner
Où trouver Daily Movies
Concours

Daily Movies #53