Accueil Cinéma Cinéma suisse Vaches sur le toit : Cette nuit encore, les vaches danseront sur...

Vaches sur le toit : Cette nuit encore, les vaches danseront sur le toit…

0

Aldo Gugolz raconte la vie à l’alpage et plus amèrement, la fin d’un fantasme de vie marginale…


Le cinéma a, semble-t ’il, et comme tous les autres arts d’ailleurs, besoin d’être divisé en familles et catégorisé. Chaque œuvre, chaque film, doit avoir sa case dans laquelle se ranger. Comédie, tragédie, classicisme, réalisme, modernisme, nouvelle-vague, néo-réalisme… de tout petits mots qui doivent pourtant bien résonner dans les vastes aulas des grandes écoles. Mais le cinéma, c’est aussi, paraît-il, deux branches bien distinctes. D’un côté la fiction, et de l’autre le documentaire. Et là encore, on pourrait pinailler : reportage, compilation d’archives, concentré d’entretiens, télé-réalité, … ?

… et puis merde !

Car le cinéma c’est aussi sortir d’une salle obscure avec les yeux en feu et l’envie de ne parler à personne. Ou juste à une amie, la seule qui pourra vous comprendre…

« Kühe auf dem Dach », « Vache sur le toit », deux expressions qui ne restituent pas bien la beauté du titre original « Anche stanotte le mucche danzeranno sul tetto » de Aldo Gugolz est en fait un pur chef-d’œuvre. Un grand film qui déjoue l’idée de fiction criminelle à la Netflix et qui ne s’intéresse qu’à ses personnages. À savoir un homme qui, sur son alpage, déprime à l’idée qu’un de ses anciens employés ait été assassinés sur sa propriété et qui déplore, sans pouvoir rien y faire, les réactions des gens de la vallée et la mort presque certaine de son mode de vie…

Les paysages sont sublimes, les protagonistes extrêmement touchants… et le film suit son cours, résolvant plus ou moins l’histoire criminelle mais n’oubliant jamais de rester très proche de son sujet. À savoir la fin d’une époque, la mort de certaines illusions. En filmant les gestes quotidiens de son personnage principal et de ses compagnons d’infortune, Aldo Gugolz parle de résistance… il raconte l’histoire d’un futur père qui doute que les principes sincères sur lesquels il s’était appuyé jusque-là ne résistent à l’arrivée d’une femme et d’un enfant dans sa vie.

Le film n’exige pas vraiment beaucoup plus d’analyse critique… il ne demande qu’à être vu et est juste extrêmement beau, touchant, révoltant et quelque part, même apaisant…

Vaches sur le toit
CH – 2020 – Documentaire – 1h22 min
Réalisateur: Aldo Gugolz
Casting: Fabiano Rauber, Eva Clivio, Santino Rauber, Philippe Rauber, Dominik Studer, Martina Clivio, Fritz Abderhalden
First Hand Films
02.06.2021 au cinéma

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile