18.2 C
Suisse
23 juin 2021

S'abonner au magazine

La eterna noche de las doce lunas

Conte cinématographique en wayuunaiki, la langue des Wayú. Vivant à la croisée de leurs traditions et de la réalité colombienne, dans une zone particulièrement aride à la frontière entre la Colombie et le Vénézuela, ils calculent le temps en soleils, en lunes et en pluies. Ainsi, 12 lunes, 365 soleils et une précipitation, c’est le temps exact auquel les fillettes sont soumises une à une au confinement de la « réclusion » – el encierro – à l’aube de leur puberté. Là, dans le gynécée de leur clan, elles se préparent à devenir femme : tisser, parler peu et ne plus rire comme une enfant. Pour Filia Rosa Uriana, 12 ans, membre du clan Uriana, c’est l’éveil à un monde nouveau. Après cinq ans d’enquête ethnographique et un tournage intégralement féminin dans le respect et la révérence, c’est la première fois que ce rituel sacré est porté à l’écran.

La eterna noche de las doce lunas
De Priscilla Padilla
Avec Filia Rosa Uriana
1 h 27 min | Documentaire | 2013 | Colombie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -