« Fini de jouer ! », l’heure est grave pour notre planète et il est temps de nous prendre en main, avec sagesse et humanité. Et quoi de mieux pour se rendre compte de la situation de notre société avec la nouvelle édition du « Festival du Film Vert ». Une vraie réflexion autour du cinéma !


C’est avec une affiche choc, qui n’est pas un montage photo, la 14ème édition du Festival du Film Vert souhaite pousser les citoyens à une vraie réflexion autour de l’écologie et aux dangers d’une planète sans développement durable. Encore plus motivés, notamment grâce à l’intérêt manifesté par le public en 2018 (plus de 18’000 spectateurs, le double de la fréquention de 2016), par l’envie de faire découvrir d’excellents documentaires des quatre coins de la planète, les quelques 70 équipes de bénévoles qui organisent le Festival du Film Vert vous ont concocté un programme de qualité avec de nombreuses animations et interventions de spécialistes.

Au fil des années et grâce à l’intérêt du public, le festival s’est développé dans toujours plus de villes, d’abord en Suisse romande,  en France voisine, puis en Suisse alémanique et à partir de cette année également au Tessin, devenant par la même occasion l’un des festivals les plus importants de la Suisse et l’un des seuls à devenir trilingue. Les festivités débuteront avec la soirée d’ouverture le samedi 2 mars dans la ville de Zürich, plus exactement à la « Rote Fabrik ». Après la projection de plusieurs films nominés durant la journée, le 10ème Prix Tournesol sera remis en soirée par un jury international. Quant au prix Greenpeace Suisse 2019 sera décerné par la porte-parole de Greenpeace, partenaire du Festival depuis 2009, et pour la première fois le Prix FIFEL sera remis au meilleur film traitant de questions énergétiques.

Cette année, le comité de sélection du Festival a retenu un film principal, sorte de coup de cœur, qui sera projeté partout et dans les trois langues du Festival : « La Terre vue du cœur ». Du réalisateur Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent sur la biodiversité qui est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions. Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver ! Selon Nicolas Guignard, directeur du Festival, « ce film beau, un peu philosophique, réussit à la fois à attirer l’attention sur la gravité des menaces qui pèsent sur la biodiversité (humains compris), tout en donnant de l’espoir et l’envie de s’engager. J’espère qu’il contribuera à cette réaction collective dont nous avons tellement besoin ».

Une soixantaine d’autres films traitant de sujets variés autour du développement durable au sens le plus large du terme seront présentés. Le comité de sélection privilégie les films qui donnent envie d’agir. Et c’est dans cette même intention que de nombreuses interventions de réalisateurs, de scientifiques ou autres personnes engagées sont prévues après les projections. En effet, la volonté de ce festival est d’être un espace de réflexion et de débat sur notre futur et un lieu de rencontres convivial.

Le programme 2019 au complet est disponible sur le site internet du Festival www.festivaldufilmvert.ch

14ème Festival du Film Vert
Du 01 mars au 15 avril
Suisse-France