Rentrée scolaire pour cinq enfants atteints d’un handicap mental.


Après avoir consacré trois films aux problématiques de la migration et de l’accueil (« La Forteresse, Vol Spécial, L’Abri »), Fernand Melgar change de registre, mais reste fidèle au genre documentaire. Ici, il filme cinq enfants en situation de handicap mental qui, pour la première fois, quittent leur environnement familial rassurant pour l’inconnu des bancs d’école. À des degrés divers, ils ont tous des difficultés à appréhender les autres, à s’exprimer, ou même, pour les cas les plus difficiles, à se mouvoir.

C’est ainsi qu’ils vont, comme le dit joliment l’enseignante responsable, « apprendre le métier d’écolier ». L’intelligence de l’auteur est d’avoir pris le temps d’observer les enfants, les parents et les pédagogues sur plus d’une année. Il est ainsi plus aisé de s’attacher à eux, d’évaluer les progrès effectués et surtout, de partager les peines et les joies. Comme il a dû être aussi plus facile pour tout le monde, d’oublier la caméra et permettre au metteur en scène d’approcher au plus près les réalités de son sujet. Un film aussi authentique devant la caméra que sincère derrière.

À l’école des philosophes
CH   –   2018   –   Documentary
Réalisateur: Fernand Melgar
Avec Albiana, Chloé, Léon, Louis et Kenza
Outside The Box
05.09.2018 au cinéma

 

"À l'école des philosophes" : comment apprendre le métier d’écolier
4.0Note Finale