27 C
Munich
mardi, juin 25, 2024
- Publicité -

Black Movie 2024, 25 balais !

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Cette année du 19 au 28 janvier 2024, le festival international de films indépendant, le « Black Movie », fête ses 25 ans d’existence. Un quart de siècle qui se passe, et s’est passé, à Genève. L’occasion de voir une bonne centaine de films, entre autres.


105 films, dont 50 longs et 55 courts-métrages, avec les présences de 19 cinéastes. La venue de celle du Taïwanais Tsai Ming-Liang est un honneur pour les organisateurs-trices. D’autant plus qu’il présentera une grande exposition inédite au Commun (espace culturel de la Ville de Genève).

Le Festival « Black Movie », invite le public à une pérégrination à travers de nombreuses productions provenant de plus de 44 pays, parmi lesquelles, 50 premières suisses. Il proposera également des films en ligne actifs du 23 au 28 janvier 2024 uniquement.

Le « Black Movie » reçoit donc, le cinéaste Taïwanais et artiste Tsai Ming-Liang. Réalisateur
notamment des films « Et là-bas, quelle heure est-il ? » et « La Saveur de la pastèque ». Fer de lance de cette 25ème édition, sa venue est donc liée à ladite exposition. Mais aussi à son travail par le biais d’une masterclass en sa présence et d’un focus consacré à certains de ses films.

Cette nouvelle édition permettra aux spectateurs-trices, de voyager autour du monde, mais aussi de se muscler et documenter au travers des diverses réalisations proposées. Au gré des 10 thématiques, les gens découvriront les nouvelles œuvres de Kim Jee-woon, Wang Bing, Lisandro Alonso, Ryūsuke Hamaguchi, Carolina Markowicz ou encore, les productions de jeunes cinéastes, à l’exemple d’Elene Naveriani, Thierno Souleymane Diallo et Sofia Exarchou.

Il sera question de résistance et de résilience à plus d’un titre, à l’image de « Critical Zone » de l’Iranien Ali Ahmadzadeh, couronné par le « Léopard d’or au Festival de Locarno 2023 ». Avec « Eureka », l’Argentin Lisandro Alonso déploie une fable historique qui oscille entre western et récit métaphysique, et offre en prime un petit rôle à Viggo Mortensen.

De nombreuses autres projections sont prévues, dont celles plus sportives comme mentionné. Notamment, la fiction axée sur les sumos, « Sumo Do, Sumo Don’t » de Masayuki Suo au hockey sur gazon « Chak De! India » de Shimit Amin (avec la star internationale Indienne Shahrukh Khan) en passant par l’animé et le basket « The First Slam Dunk », de Takehiko Inoue.

Evidemment, les tables rondes, soirées festives, un ciné-concert et le « Petit Black Movie  » se succèderont au fur et à mesure du festival. Ce sera aussi l’occasion de découvrir les 4 Prix remis en fin de festival, comme « Le Prix de la Critique » et « Le Prix Payot ».

Pour en savoir plus, profiter des rencontres sur place, des soirées tardives, de croiser les membres du Jury ou le staff bénévole et bien plus encore, le plus simple est de consulter leur site internet afin de se régaler des 25 ans.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -