Interview de Constantin Pappas : En mai dernier, nous avions rencontré l’une des mythiques voix françaises de la série « Game of Thrones », Constantin Pappas. S’il reste discret malgré la série terminée, son récent tournage pour le film « Michael » lui permet largement de changer de registre.


Bonjour Constantin, bienvenue et merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions. Comment vous sentez-vous avec le tout dernier doublage de cette série devenue culte et épique ?

Eh bien déjà, je me sens vivant puisque je fais partie de cette saison 8 (rire). Ce qui est plutôt une bonne nouvelle. En revanche c’est vrai, ça va nous faire tout bizarre quand on va l’arrêter car on s’habitue à nos personnages. C’est vrai que j’aime beaucoup mon « Tyrion » et que c’était quand même une sacrée belle épopée. Mais bon, toute chose a une fin et je trouve que la série et tellement bonne qu’il ne faut pas non plus tirer dessus en longueur. Donc je pense que c’est bien que ça s’arrête à un moment donné.

Au fait, comment a commencé l’aventure « Game of Thrones » pour vous ?

Eh bien de façon très simple puisque Laurent Dattas, qui dirige la série, faisait ses recherches pour savoir qui allait doubler qui et il s’est trouvé que Laurent a vu que j’avais doublé Peter Dinklage (donc « Tyrion »). On était plusieurs (au casting vocal), mais cela l’amusait de me voir incarner le nain. Donc voilà, l’histoire a commencé comme ça

En quoi le personnage de « Tyrion » vous ressemble-t-il ?

En fait, j’aime beaucoup la sensibilité de « Tyrion ». Il se questionne sur tout, il a une très grande empathie… Une écoute aussi mine de rien et ses fragilités que j’aime bien. Il a un recul sur lui qui est très intéressant et je trouve que ça fait partie des choses qui me sont propre également. Il est profondément humain et ça j’aime beaucoup. Il n’a pas d’ego démesuré et continue à être intéressant.

 

Auriez-vous été une bonne « Main du Roi » ?

Je pense que oui, c’est plus intéressant que d’aller sur le trône. On laisse le pouvoir aux autres tout en étant bon conseiller. Je trouve que c’est bien parce qu’on a le recul sur les choses. On n’est pas embarqués par son ego et, je trouve ça plus intéressant d’être l’aide du pouvoir, plutôt que d’être le pouvoir lui-même. Je trouve qu’incarner le pouvoir, ça ne va pas ensemble. On n’incarne pas le pouvoir. On le sert d’une certaine manière. En tout cas, on le rend meilleur. Donc effectivement, « Main du Roi », pourquoi pas.

Vous est-il déjà arrivé de regretter d’avoir participé à un doublage ? Et si oui, pourquoi ?

Non, jusqu’à présent ça ne m’est jamais arrivé de regretter d’avoir participé à un doublage. C’est notre métier de comédien. Il y a toujours un challenge à relever même dans les pires œuvres. On peut essayer d’en tirer le meilleur, d’en apprendre quelque chose. Donc non, je n’ai rien à regretter pour le moment. Rien dans ce que j’ai fait ne m’a déplu ou regretté d’y participer.

 


En dehors du milieu du doublage, vous êtes assez actif notamment au niveau de la photographique. Mais que faites-vous exactement ?

J’adore la photo, c’est vrai. Je n’ai pas de thèmes de prédilection, j’aime bien toucher à tout. Je sais qu’évidemment les portraits sont la finalité, c’est ce qu’il y a de plus chouette quand on est photographe. Mais j’aime bien tout faire. J’aime bien me chercher et me retrouver dans ce que je fais. Parfois, mes photos me parlent et me disent des choses que je n’avais pas forcément vues au départ. Et j’aime la photographie pour ça. J’aime fixer les instants pour faire exactement ce que je fais.

Pour terminer, si vous étiez en face de Peter Dinklage (l’acteur jouant « Tyrion »), que lui diriez-vous ?

Je lui dirais surtout de ne rien changer car c’est un acteur admirable, avec une sensibilité vraiment très belle. Merci aussi à lui de m’avoir permis de pouvoir reprendre son rôle en version française. Et d’avoir fait pleins d’autres belles choses par son intermédiaire. Comme l’histoire d’Hervé Villechaize (un biopic sur ledit acteur qui a notamment joué dans « L’Homme au pistolet d’or ») qui m’avait aussi beaucoup touché et que je ne connaissais. Il fait de très belles choses et j’espère qu’il en fera pleins d’autre encore. Je lui souhaite une très longue vie, avec beaucoup de succès y compris dans sa vie privée.

Voilà et merci beaucoup.

A propos de l'auteur

Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Articles similaires