C’est officiel, 20 ans après la sortie du premier volet de la franchise l’actrice Carrie-Anne Moss et l’acteur Keannue Reeves font leur grand retour pour la suite du prochain Matrix.


C’est la surprise cinéma de la semaine et personne ne s’attendait à une telle information qui est arrivée ce mardi 20 août par le média américain Variety qui précise le retour de la saga Matrix au cinéma, après le feu vert de la Warner.

A savoir qu’il s’agira d’un Matrix 4, et non d’un reboot, comme Hollywood a l’habitude de faire lorsque qu’une franchise commence à dater. Ensuite, il faut noter le retour des deux acteurs principaux, soit Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss pour reprendre leurs costumes de Néo et Trinity. Enfin, et détail très important, ce sont Lilly Wachowski, Lana Wachowski qui s’occuperont de la réalisation.

« Nous sommes très excités à l’idée du retour de Matrix avec Lana [Wachowski]. Lana est visionnaire, elle est une cinéaste créatrice singulière et originale, et nous sommes ravis qu’elle écrive, réalise et produise ce nouveau chapitre de l’univers de Matrix ». Toby Emmerich, actuel président de la Warner

Le scénario sera écrit par l’écrivain américain Aleksandar Hemon et le romancier britannique David Mitchell; la production sera l’affaire de Lana Wachowski avec l’aide de Grant Hill et le nouveau long-métrage pourrait entrer en production dès le début de 2020.

« Nombre des idées que Lilly et moi avons explorées il y a 20 ans au sujet de notre réalité sont encore plus pertinentes aujourd’hui. Je suis très heureux de retrouver ces personnages dans ma vie et reconnaissant d’avoir eu une autre chance de travailler avec mes amis brillants ». Lana Wachowski

Comme vous l’aurez compris, la Warner est toujours à la barre de ce projet qui nous fait revenir en 1999, année de la sortie du premier volet qui avait révolutionné la science-fiction au cinéma, à la fois par son approche scénaristique dystopique que ses idées de mises en scène techniques et technologiques comme l’incroyable et révolutionnaire effet « bullet time » démocratisé et poussé à l’extrême dans le long-métrage des Wachowski.

Affaire à suivre…