daily-movies.ch_L'acteur français Roger Hanin est décédé (2)


Carnet noir : Le comédien français, interprète de Navarro, est mort à l’âge de 89 ans, selon son entourage.


Âgé de 89 ans, celui que l’on surnommait « Le nouveau Gorille » n’est plus. Roger Hanin, personnage mythique sous le nom « Navarro » à l’écran mais aussi vu au cinéma dans « Le Coup de sirocco » ou encore « Le Grand Pardon », est mort ce matin, mercredi 11 février 2015. L’acteur français était très affaibli depuis quelques temps déjà et malheureusement il a fini par rendre son dernier souffle à l’hôpital George-Pompidou.

Le comédien « 100 % kasher sur le plan génétique » comme il s’amusait à le dire, a particulièrement brillé au cinéma dans les années 80, notamment grâce aux films d’Alexandre Arcady, « Le Grand Pardon » et « Le Coup de sirocco ». Mais pour le grand public, il restera à jamais le visage de Navarro, célèbre commissaire dont les enquêtes et aventures auront marqué la petite télé de 1987 à 2007 et ensuite avec Brigade Navarro de 2007 à 2009.

Marié à Christine Gouze-Rénal (depuis 1959 jusqu’à sa mort en 2002), Roger Hanin laisse seule Isabelle Hanin, sa fille de 56 ans. Le beau-frère de François Mitterrand avait également un fils caché, David Greenwald (25 ans aujourd’hui), fruit d’une liaison avec une autre femme qu’il a fréquenté à 64 ans.

Victime d’un accident vasculaire cérébral en 2009 et l’accumulation des soucis de santé par la suite, Roger Hanin se faisait de plus en plus rare sur les écrans, comme sur les tapis rouges. Par ailleurs, il avait demandais en 2011 via un juge des tutelles, d’être placé sous la curatelle de sa fille Isabelle puisqu’il était plus capable de s’en sortir financièrement.

« Il n’a plus de revenus car il ne tourne plus. Il loue un appartement plus petit sur Paris et a quitté celui qu’il habitait au Trocadéro. Il n’a plus non plus sa maison de Var », affirmait son avocat, Me Pardo.

La dernière actualité de Roger Hanin c’était pour une affaire de justice qu’il menait contre les fils Mitterrand, qui lui réclamait les 300 000 euros prêtés par sa défunte épouse Christine Gouze-Rénal à sa sœur Danielle Mitterrand, pour payer la caution de son fils Jean-Christophe, incarcéré en 2001 dans le cadre de l’Angolagate. Il y a un an, le verdict du tribunal de grande instance de Paris avait condamné Jean-Christophe à verser 38 112 euros de dommages et intérêts au comédien.