20 ans d’existence cinématographique, ça se fête et à l’époque où Les Étranges Nuits du Cinéma sont nées, le cinéma du genre n’avait aucune place dans les grilles des festivals en Suisse, il était même inexistant à quelques exceptions pour des événements ponctuels, mais très peu connus.


Et oui, le cinéma du genre a toujours eu une mauvaise publicité auprès des jeunes et lorsqu’il s’agit des films de genre trash et gore, ce sont les plus âgés à vouloir fuir toute découverte. Pourtant, c’est un genre intéressant et captivant qui pourrait inspirer plus d’un. Heureusement que les choses changent en bien et aujourd’hui, nombreux sont les événements à s’intéresser au cinéma du genre, du coup, on peut se poser la question : est-ce que les festivals de films, et plus particulièrement les Étranges Nuits du Cinéma, c’était mieux avant ? « Et bien là, même si nous prêchons pour notre paroisse, nous répondons non. Car nous faisons face à des questionnements en constante évolution et à des impondérables (droits films qui augmentent, formats des films qui changent, subventions en baisse etc…) qui demandent de nous adapter sans cesse afin de permettre à notre public d’avoir accès à un genre cinématographique toujours si peu représenté en Suisse, tout en proposant le tout dans l’écrin merveilleux d’une expérience globale faite d’immersion, de rires et de fête. », réponds avec enthousiaste l’équipe de la programmation de la 20ème édition des « Étranges Nuits du cinéma » à la Chaux-de-Fonds.

Une programmation d’enfer !
20 ans de vie pour un festival de films de genre en Suisse est une belle prouesse et pour fêter dignement et remercier le public de plus en plus nombreux depuis la création du festival, le comité à préparer un agenda assez copieux, pour que vous ayez tout ce qu’il faut, pour faire la fête avec eux du 15 au 21 avril prochain dans la magnifique ville de l’horlogerie : La Chaux-de-Fonds ! Attendez-vous à voir du gore, du trash, mais aussi de la musique avec des ciné-concerts ; des débats et des conférences, des courts-métrages et des décors à vous couper le souffle. Les enfants ne sont pas oubliés et nombreuses activités leur sont proposées. Étrange, n’est-ce pas ? Et pourtant, tout est possible avec « Les Étranges Nuits du cinéma ».

Au programme de cette nouvelle édition, la diffusion en Première Suisse du film « Nightmare Cinema » des réalisateurs Alejandro Brugés, Joe Dante, Mick Garris… Ce film est une anthologie d’horreur. Et comme dans la plupart des films anthologiques, on se promène d’un style à l’autre en allant du sombre, psychologique, démentiel au satirique. De la musique, du métal et du Norvégien, un beau mélange pour être aussi montré en Première Suisse avec « Lords of Chaos » de Jonas Akerlund. À travers ce biopic retraçant l’épopée du groupe Mayhem et de son fondateur Euronymous, Jonas Åkerlund nous livre un jouissif et surréaliste de violence et de déviances. Du côté de la comédie, mais à la sauce des « Etranges Nuits du cinéma », le film « FP2 : Beats of Rage » sera diffusé en Première Suisse et en présence du réalisateur Jason Trost. Finalement parmi tous les films annoncés pour cette nouvelle édition et pour surfer dans la vague nostalgique des 80’s (Ça, stranger things et super 8), faudra pas rater « Summer of 84 » de François Simard, Anouk Whissell…

Animation Erotico-Psychédélique
C’est devenu une tradition au sein du festival. Chaque année, le comité donne carte blanche à un artiste régional, qui sera chargé de créer une œuvre originale, « un live unique et mémorable… qui deviendra la claque annuelle incontournable ». Et pour les 20 ans, c’est Monsieur Adrien Guerne qui aura la responsabilité de choisir un film et de réunir une équipe pour le mettre en musique. Défis relevé puisqu’il réussi à trouver le film (Belladonna of Sadness de Eiichi Yamamoto) et à réunir 13 personnes dont les membres de « Los Orioles », « Edmond Jefferson & Sons », « Metzger & Bauer », « Al Sarwib », « Virgin Bitch », ou encore « Laure Bétris » (aka Kassette), on se demande bien comment ils vont faire pour caser tout ce beau monde entre l’écran et le public.

Dans toute cette euphorie cinématographique les enfants ont droit aussi à leur journée et coïncidence ou pas, la chasse aux œufs pour Pâques sera le moment clef de la journée du mercredi 17 avril dès 14h30, sans oublier le film « Le jardinier qui voulait être roi » qui sera diffusé en Première Suisse pour un public de 6 à 666ans. Ensuite, la programmation classique continue et le public pourra se balader entre les découvertes des « Mini-courts GRIFF », concours organisé par 2300 Plan 9 et la radio GRIFF qui pour cette année aura comme thème « Je suis trop vieux pour ces conneries » et la « Nuit des courts-mais-trash ». Un beau programme en perspective !

La Déco étrange pour les 20ans
Ils n’ont pas attendu d’arriver à la fin de l’année 2018 pour s’attaquer au projet fou qu’ils ont préparé pour les 20ans. Et pour cet anniversaire, ils ont voulu taper encore plus fort, plus grand, plus étrange… en fait, c’est un bon prétexte pour créer au sein du Temple Allemand de la Chaux-de-Fonds un véritable studio de tournage de films nanardesques. Et oui, des décors avec des monstres, des créatures mécaniques et des effets spéciaux en direct, tout ce qu’il faut pour réaliser sur place un bon film loufoque, nanar, trash, en somme, un bon film digne de la renommée du festival : « Les Étranges Nuits du cinéma ».

Les Étranges Nuits du Cinéma 2019
Du 15 au 21 avril 2019
La Chaux-de-Fonds

www.2019.2300plan9.com