3 C
Munich
jeudi, avril 18, 2024
- Publicité -

Les prix 2024 du Festival du Film Vert

Daily Movies
Daily Movieshttp://www.daily-movies.ch
Daily Movies est à ce jour le magazine le plus complet en information cinéma, ciblant un large public de tous âges. Avec son format original et accessible gratuitement ou en abonnement grâce à ses différents partenaires, Daily Movies est l’un des moyens privilégiés permettant à de nombreuses personnes d’être informées de l’actualité cinématographique en Suisse.

Naïs au pays des loups, de Rémy Masséglia, est récompensé du Prix Tournesol 2024 en ouverture du Festival du Film Vert !


À l’occasion de la journée d’ouverture du Festival du Film Vert 2024, trois prix ont été décernés au Sentier (VD). Arthur Gosset, le réalisateur de Ruptures est reparti avec le Prix Jouvence et le Prix Albert Schweitzer, alors que Myriam Gazut, co-réalisatrice avec Frank Preiswerk de Comment la Suisse met au pas les militants du climat ?, recevait une mention spéciale du Prix Jouvence pour son film.

À la Vallée de Joux, devant une salle presque comble, le jury du Prix Tournesol a annoncé avoir décidé de récompenser Naïs au pays des loups. Selon lui, il s’agit d’un «film magnifique qui a su nous convaincre par son récit touchant et intergénérationnel. Une histoire de transmission, de contemplation et de cohabitation qui nous permet aussi de renouer avec l’émerveillement et la légèreté du vivre ensemble. C’est un documentaire emplit d’espoir, une sorte de « manuel du savoir vivre en zone sauvage » à mettre dans toutes les mains.»

Le réalisateur et sa fille Naïs n’étaient malheureusement pas présents au Sentier. Joint par téléphone, Rémy Masséglia a confié ne pas s’attendre du tout à recevoir ce prix et être très honoré. Il a appelé Naïs (qui se trouve en vacances) pour l’avertir et elle se réjouit de pouvoir exposer le trophée dans sa chambre.

M. Masséglia a expliqué que «au départ, il s’agissait simplement de raconter l’aventure d’un père qui a envie de passer du temps dans la nature avec sa fille. Ensuite, nous avons été complètement dépassés par tout ce qui est arrivé autour du film, et le succès qui a suivi.» Il fait attention à préserver sa fille (raison pour laquelle ils ne se déplacent plus dans les festivals) pour ne pas en faire une star et a veillé à ce que le film n’ait pas d’influence sur son développement.

Il raconte être conscient d’avoir la chance de pouvoir, par son métier, vivre de sa passion : être dans la nature et faire des images, des livres. D’ailleurs, il travaille actuellement sur un prochain film dans lequel on retrouvera la nature, Naïs (un peu), des chouettes, mais pas de loups (bien que le film primé évite habilement d’entrer dans toute polémique, le réalisateur confie que le sujet reste délicat à traiter).

Finalement, le réalisateur conclut : «Je conseille à tous les parents d’ouvrir la porte de chez eux et d’emmener leurs enfants dans la nature.»

Les films primés au Festival du Film Vert 2024 :
1Prix Jouvence et Prix Albert Schweitzer :

Ruptures, Arthur Gosset, France, 2021Leur destin était bien tracé : de brillantes études, la promesse d’un bon job et d’un gros salaire. Pourtant, rien ne s’est passé comme prévu. Aurélie, Maxime, Hélène, Emma, ou Romain sortent de Polytechnique, de Sciences Po, de Centrale ou d’écoles de commerce. Ils et elles ont fait un choix radical : renoncer à l’avenir qu’on leur promettait pour une vie qu’ils jugent plus compatible avec les enjeux environnementaux et sociétaux de notre époque. Ce film raconte leur histoire.

Mention spéciale Prix Jouvence :
Comment la Suisse met au pas les militants du climat?, Myriam Gazut et Frank Preiswerk, Suisse, 2023
Enquête sur les activistes qui multiplient les actes de désobéissance civile non violente pour alerter le public et les autorités face à l’urgence climatique. Ils paient souvent lourdement leur engagement : arrestations, garde à vue, amendes, procès, peines de prison ferme. Ils se confrontent, souvent pour la première fois de leur vie, à la violence de l’appareil répressif policier et judiciaire de l’État. Intimidés, épuisés, certains doivent abandonner la résistance civile. D’autres se radicalisent. Entre ordre public et liberté d’expression, la tension est vive.

Prix Tournesol 2024 :
Naïs au pays des loups, Rémy Masséglia, France, 2021
Pendant plus de deux ans, un père et sa petite fille âgée de un an se lance dans une folle aventure au coeur du Mercantour , le parc national le plus sauvage de France. Entre voyage initiatique et éducation à la nature avant l’éducation scolaire, Naïs vivra jusqu’à ses trois ans de véritable instants magiques. Elle pourra ainsi s’approcher au plus près de la faune et croiser le chemin du plus insaisissable de tous les animaux …. le loup!

Les films primés, les nominés et de nombreux autres documentaires sont à voir dans le cadre du Festival du Film Vert dans plus de 100 sites de Suisse et en France jusqu’au 14 avril pour un total de 400 séances.

www.festivaldufilmvert.ch

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -