Prévu pour le 14 août 2019 sur les écrans suisses, le neuvième long-métrage de Tarantino est sans nul doute l’un des films les plus attendus de cette nouvelle année. Pour patienter, Vanity Fair nous offre de nouveaux clichés très sixties.


1969. Hollywood, au moment de l’apogée du mouvement hippie. Alors que Rick Dalton ( Léonardo Dicaprio ) – star déclinante d’une série télévisée de western – et Cliff Booth ( Brad Pitt ) – sa doublure de toujours – essaient de relancer leur carrière, ils assistent à l’inéluctable métamorphose d’Hollywood. En plein été, le milieu du cinéma américain sera également marqué par un horrible fait divers : l’assassinat de l’actrice Sharon Tate ( margot robbie ), épouse du cinéaste Roman Polanski, ( Rafał Zawierucha ) et voisine de Rick Dalton, par « la famille », secte dirigée par le psychopathe Charles Manson.

Trois ans après Les Huit Salopards, Quentin Tarantino fera son grand retour avec Once Upon a time in Hollywood. Après avoir exploré et renouvelé l’univers du western, tout en lui rendant hommage, le réalisateur semble encore démontrer son amour inébranlable pour le cinéma en reprenant notamment comme arrière-fond l’émergence du Nouvel Hollywood et l’un des faits divers le plus célèbre de la fin des sixtes : l’assassinat de Sharon Tate, la femme du réalisateur polonais Roman Polanski, par la « famille », secte dirigée par Charles Manson. Comme dans Inglorious Basterds, l’Histoire fait donc de nouveau surface à travers le regard bien particulier du célèbre réalisateur.

À la manière de Pulp Fiction, le nouveau film de Quentin Tarantino devrait avoir une structure narrative en plusieurs chapitres, décalés dans le temps, chacun focalisé sur un ou plusieurs personnages. Avec un budget colossal d’environ cent millions de dollars, un casting en or – Léonardo Dicaprio, Brad Pitt, Al Pacino, Margot Robbie, Tim Roth, Kurt Russuel, Damian Lewis, etc – et un scénario peaufiné durant presque cinq années, le réalisateur réussira peut-être à se faire une place lors du prochain Festival de Cannes et à faire répéter l’histoire en se couronnant de la fameuse Palme d’or. En attendant, profitons de ces quelques nouvelles images.

A propos de l'auteur

« Désespoir, amour et liberté. L’amour. L’espoir. La recherche du temps perdu. » Comme Pierrot, j’aime la Littérature. Comme Godard, j’aime le cinéma. Après avoir étudié la Philosophie à l’université de Lyon III, je poursuis mes études en Master de Littérature et français moderne à Genève pour me diriger vers l’enseignement et le journalisme. L’écriture et le cinéma : un univers en perpétuel mouvement que je suis heureux de partager. Godard ne disait-il pas : « Avec le cinéma, on parle de tout, on arrive à tout ». De quoi assouvir mon inlassable curiosité.

Articles similaires