À quelques mois de l’ouverture de sa 20ème édition*, le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) a le plaisir d’annoncer qu’il célébrera ses deux décennies d’existence en compagnie du Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel (MHNN), avec qui il signe une toute nouvelle collaboration.


Le Musée ouvrira ses portes au NIFFF et lui confiera plusieurs de ses espaces durant les neuf jours de la manifestation. Quant au NIFFF, en préambule de l’exposition SAUVAGE qui se tiendra au MHNN de novembre 2020 à août 2021, il présentera à son public un programme de films et d’expériences immersives qui questionnera notre rapport au sauvage et au monde animal. Les deux institutions proposent une approche pluridisciplinaire et collaborative d’une thématique essentielle.

DEUX VOLETS MARQUANTS DE LA 20ÈME ÉDITION DU FESTIVAL S’INSTALLERONT DANS LES MURS DU MUSÉE
Parmi les célèbres 110 dioramas mettant en scène la faune indigène suisse résidera VIRTUAL WORLDS, la programmation immersive du NIFFF. Cette dernière prendra racine dans les couloirs des expositions permanentes du MHNN. Le line-up complet sera dévoilé au public en mai prochain, mais l’équipe du festival peut d’ores et déjà annoncer la participation programmatique de la Haute école ARC (HE-Arc), du Geneva International Film Festival (GIFF), de Cineglobe Film festival @Cern ainsi que de Storytek, l’accélérateur et pôle d’innovation créative estonien.

Plaisir suprême : les mélomanes, les passionnés de zoologie et les cinéphiles qui suivent le programme MUSIC@NIFFF pourront réaliser le fantasme absolu de passer la nuit au musée tout en vérifiant une fois pour toute si la faune taxidermisée s’anime après les heures d’ouverture. Agrémentés de deux bars intérieur et extérieur, ces afters tant attendus du public promettent des expériences sonores et visuelles de haute volée artistique.

L’ESPRIT BESTIAL DU MHNN S’AVENTURERA HORS LES MURS POUR ILLUMINER LES ÉCRANS DU NIFFF
Du classique séminal THE BIRDS (Alfred Hitchcock, US, 1963) à PRINCESSE MONONOKÉ (Hayao Miyazaki, JP, 1997), en passant par CAT PEOPLE (Jacques Tourneur, US, 1942), OKJA (Bong Joon-ho, KR/US, 2016), tout en n’oubliant pas le fameux filon de l’eco-terror (FROGS, ARACHNOPHOBIA, ORCA), la rétrospective SAUVAGE exposera les différents modèles à partir desquels nous avons fantasmé notre rapport à la nature dans l’audiovisuel. Elle convoquera également artistes et personnalités du monde scientifique autour d’une réflexion sur l’évolution de notre rapport imaginaire à la nature.

Pouvons-nous encore entretenir l’utopie d’un rapport apaisé à notre environnement ? Dans un tel processus, quel rôle pourront concrètement jouer le monde du divertissement et les récits imaginaires ?

Les questions et défis sont lancés, rendez-vous au #NIFFF20 pour explorer l’insondable fascination du SAUVAGE.

*Face à la situation sanitaire liée au coronavirus, à ce jour ni annulation ni report pour le NIFFF ne sont envisagés, cependant la direction du festival suit attentivement l’évolution des recommandations des autorités compétentes.

[Source : Communiqué de presse]