Après deux escales pas toujours heureuses chez James Bond, Thomas Newman revient à ses premiers amours, à savoir la musique de dessin animé. Comme d’habitude, la rencontre entre Thomas Newman et Pixar fait des miracles. Même si la surprise est moindre que sur Nemo, il est indéniable que le compositeur est totalement à l’aise avec ces aventures sous-marines. En deuxième piste, le magnifique thème principal au piano évoque les récifs sous-marins et la fluidité de l’eau. L’inquiétante « Jewel of Morro Bay » rappelle l’environnement assez sombre dans lequel Dory se retrouve catapultée. « Becky Flies » et ses cordes renvoie à un des moment d’anthologie du film, alors que le sublime « …Shells » évoque le plus beau moment du film : la retrouvaille avec les parents. A partir de 2:40, Newman fait exploser les violons comme lui seul en a le secret, provoquant une décharge émotionnelle inévitable chez l’auditeur. Au final, même si Thomas Newman ne réitère pas l’exploit du premier « Nemo » ou de « Wall-E », il a su nourrir cette B.O. de l’expérience acquise sur James Bond.

Finding Dory

Finding Dory
De Thomas Newman
Walt Disney Records

Finding Dory
4.0Note Finale