Quand le trompettiste virtuose Ibrahim Maalouf s’est vu offrir l’écriture de la B.O. de « La Vache » par le réalisateur Mohamed Hamidi (avec qui il a déjà collaboré en jouant sur le score d’Armand Amar pour son premier film « Né quelque part »), le sujet du film – le périple mouvementé d’un modeste paysan algérien et de sa vache pour rejoindre le Salon de l’Agriculture de Paris – lui a rapidement fait visualiser les tribulation de deux Gitans sur les routes. Il s’est donc dirigé vers ses acolytes de Haïdouti Orkestar, un brass band balkano-turc qui s’est fait une spécialité de mêler swing manouche et musique orientale, en faisant danser l’accordéon, la batterie, le tuba, la trompette et la darbouka. Le résultat, une très entraînante B.O. à la croisée des Balkans et de l’Algérie, qui propose quelques thèmes festifs (« Le grand voyage »), une valse orientale très enlevée (« La balade de Fatah »), et même un joli morceau émouvant (« Lettre à Naïma ».)

La VacheLa Vache
Ibrahim Maalouf et Haïdouti Orkestar
Mi’ster Productions / Harmonia Mundi

La Vache d'Ibrahim Maalouf
3.0Note Finale