Rob Zombie nous offre un mini coffret de 2 films d’horreur, de son écriture et de sa réalisation, d’univers différents avec la même ambiance oppressante et malsaine qu’il sait si bien instaurer.

31

31 ouvre les porte des années 1970 avec un groupe de Bitniks parcourant les routes américaines au gré de leurs humeurs jusqu’à une petite bourgade où ils seront forcés de s’arrêter la veille d’Halloween pour leurs plus grandes souffrances. Un film exquis mettant en scène un petit théâtre de l’horreur, de la torture et de l’affaiblissement psychique. Des personnages aussi colorés que psychopathes, un jeu pervers et une fin que les protagonistes ne voyaient pas vraiment venir. Les personnages défilent entre clowns sadiques, couple infernal à la Suicide Squad et un bourreau particulièrement à l’aise dans son rôle d’exécuteur. Pourtant, le scénario du jeu va révéler ses failles avec le fameux paramètre hasardeux. Une merveille moderne dans l’ambiance vintage et assommante de références du genre « Massacre à la Tronçonneuse », celui de 1974 pas le remake de 2003. Ce bijou est accompagné (Merci Mr. Z. !) par l’excellent « Lords of Salem » du même auteur et réalisateur bien entendu. Celui-ci est issu du massacre des sorcières de Salem au XVII siècle. Basé sur cette légende de sorcières vengeresses faisant partie de l’histoire du Massachussetts, ce long-métrage est particulièrement réussi. Rob Zombie, qui a grandi dans cet état, a toujours été fasciné par cette histoire depuis les bancs de l’école où certaines des excursions éducatives l’emmenaient. Il a donc eu du temps pour potasser le sujet et ça se voit ! Un cinéma d’horreur et d’épouvante de qualité, tout comme ça musique. 

  • Réal. : Rob Zombie
  • Acteurs : Sheri Moon Zombie/Meg Foster/Jeff Daniel Phillips
  • Distr. : Haunted Film/ Seven septembre
31 et Lords of Salem – des perles aux cochons
3.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.