NIFFF 2022: Ach du Scheisse ! Où comment être dans des chiottes peut tuer

C'est la m* pour "Frank" !

A lire aussi

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

S’il existe également une autre industrie du 7ème Art assez puissante en Europe, c’est bien l’Allemagne. Mais contrairement à d’autres pays, leurs films s’exportent peu et parfois à regret. Intense, sale, osé et drôle, la réalisation de Lukas Rinker permet de bien s’amuser.


Quelques instants après son joli rêve érotique, l’architecte Frank se réveille dans… des chiottes. En reprenant ses esprits, il réalise non seulement qu’il est enfermé dans cet endroit crasseux, puant, glauque et délaissé, mais aussi qu’une lourde barre de mine le bloque et transperce totalement son bras. Effrayé, il va devoir tout faire pour sortir de ce sordide endroit et surtout, retrouver sa mémoire. Au fur et à mesure de ses petites recherches dans cette cuvette étriquée, il va retrouver son téléphone portable dans une masse visqueuse, une mallette, certains de ses souvenirs comme sa femme ou son patron et comprendre petit à petit, comment littéralement, il s’est retrouvé dans cette merde…

« Ach du Scheisse ! », ou « Oh putain ! » pour reprendre l’expression française plus répandue, s’avère être une incroyable pépite germanique. Réalisée par Lukas Rinker, son tout 1er long-métrage immerge les spectateurs-trices, directement dans des toilettes glauques d’un chantier quelconque en Allemagne.

Original, drôle, décalé, surprenant et très efficace, « Ach du Scheisse ! » s’avère également être un redoutable film à suspense où l’aspect du temps et de la survie, s’immiscent d’une manière improbable et rend cette réalisation davantage captivante.

Si le jeune scénariste et metteur en scène imagina rapidement une histoire loufoque, excitante et qui contient plusieurs allusions et références aux séries et films cultes allemands des années 80 et 90, Lukas Rinker a surtout voulu tourner une histoire avec un petit budget et le maximum d’effets réalistes et donc, très peu de numérique.

Ainsi, la matière créée et donnant l’impression d’être de la merde, était faite à partir d’un mélange entre des céréales, de la sciure, de l’eau et de la peinture acrylique. Face aux caméras, l’effet demeure saisissant. Tandis que l’équipe technique, aurait presque pu avoir envie de goûter ce brassage authentique et apparemment plus appétissant en réalité.

Tourné dans un local abandonné, les fameuses toilettes de « Frank » furent recréées de manière très minutieuse. Afin de rendre l’aspect plus sale encore, 3 cabinets furent modifiés pour permettre au comédien principal de se sentir relativement à l’aise allongé. Ceci également dans le but d’installer toutes les caméras nécessaires dans les bons angles, car il fallait rendre la trame la plus réaliste possible.

Par rapport à la distribution des rôles d’ « Ach du Scheisse ! », si le comédien Allemand jouant « Frank », soit Thomas Niehaus n’a pas participé au sein de long-métrages connus par le public en dehors de l’Allemagne, sa filmographie demeure assez riche et variée.

A l’inverse, certains de ses collègues ont participé à l’inoubliable « Inglorious Basterd » de Quentin Tarantino, « Rex, chien flic » ou encore le bon film sans aucune réflexion poussée, « Sky Sharks ». Au travers d’ « Ach du Scheisse ! », l’ensemble du casting a démontré ses capacités à jouer des rôles improbables dans un lieu invraisemblable.

Musicalement, « Ach du Scheisse ! » garde une rythmique idéale pour une telle fiction grâce à la composition d’Andreas Lukas qui mélangea habilement des chansons allemandes connus pendant les années 80 et 90.

En définitive, ce délicieux moment en compagnie de « Frank » gravement blessé à côté de la cuvette des chiottes portatives, permet aux gens curieux de découvrir « Ach du Scheisse ! », de passer environ 1h30 intensives, inoubliables et vraiment divertissantes.

Ach du Scheisse !
GER – 2022
Durée: 1h15 min
Action, Comédie, Suspens
Réalisateur: Lukas Rinker
Avec: Thomas Niehaus, Olga von Luckwald, Björn Meyer, Yuki Iwamoto, Michaela Schäfer
Neopol Film

- Publicité -

Violent Night

Fumer fait tousser

Good Luck to You, Leo Grande

Le Lycéen

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -