1.4 C
Munich
jeudi, avril 18, 2024
- Publicité -

Adios Buenos Aires – Partir ou Rester !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Le nouveau film du réalisateur German Kral est aussi captivant que mélodieux. Cette œuvre décrit le quotidien d’un groupe de musiciens argentins qui tentent de s’en sortir durant la crise économique.


Julio Färber et quatre de ses amis se retrouvent une fois par semaine au « Gloria Argentinas », un petit bar du quartier de Rosario pour donner quelques concerts de tango intimes avec leur groupe Vecinos de Pompeya. Le joueur de bandonéon (accordéon), divorcé et père d’une fille de quinze ans décide de quitter son pays natal pour refaire sa vie à Berlin, en Allemagne. Dégoûté par la corruption, les problèmes financiers et une criminalité montante, le musicien vend son commerce et met de l’argent de côté pour organiser son voyage. Rattrapé par l’actualité et des manifestations populaires, son projet est malheureusement retardé. Sa rencontre avec Mariela, conductrice de taxi dotée d’un fort caractère, le pousse à se remettre en question et le fait douter de ses critiques envers son pays…

Le sujet principal de ce film est : La crise économique, politique et sociale survenue en Argentine entre 1998 et 2002, dont certaines conséquences se prolongent jusque dans les années 2010 à 2020. Extrait des archives cinématographiques, cette production décrit la situation et met en cause les autorités argentines qui n’auraient pas su stabiliser une économie marquée par une inflation permanente.

German Kral, réalisateur de ce long-métrage a déjà quelques films à son actif, dont le célèbre « Ultimo Tango » sorti en 2016 et « Musica Cubana » (2004). Le cinéaste argentin, né en 1968 à Buenos Aires, vit en Allemagne depuis 1991. Son premier long-métrage nous a offert un aperçu sentimental d’une société marquée par de nombreuses contradictions et facettes qui nous a fait ressentir la force illimitée du tango. Son nouveau film est légèrement différent car il se focalise plutôt sur des raisons de départ à l’étranger pour de nombreux argentins, qui désespèrent de ne voir aucune d’issue positive pour leur pays.

Cette nouvelle œuvre oscille entre mélancolie et euphorie, amour et colère, avant de finalement conclure sur une note d’espoir. Après plusieurs documentaires sur la danse et la musique, le cinéaste présente ici une œuvre d’un nouveau genre. Le personnage principal l’histoire (Julio) est interprété par Diego Cremonesi, un acteur local très apprécié. Âgé de 47 ans, il a tourné dans 17 films et séries dont : Karnawal et la série Santa Evita (2022), Les Crimes qui nous lient (2021) ainsi que Rojo (2019).

Centré sur les musiciens du Vecinos de Pompeya, le film présente chacun des membres du groupe en décrivant avec humour et justesse, leurs soucis personnels et leurs combines pour subsister. L’une des stars du film est incontestablement Mario Alarcon, qui interprète le vieux romantique Ricardo Tortorella, véritable icône du tango d’antan. La magie de sa voix lors de des sessions improvisées par le groupe de Julio, évoque avec émotion une époque oubliée.

Adiós Buenos Aires
AR, DE – 2022 – 94min – Drame 
Réalisateur:German Kral 
Acteur:Diego Cremonesi, Marina Bellati, Carlos Portaluppi, Manuel Vicente, Rafael Spregelburd, Mario Alarcón, Luis Ziembrowski, David Masajnik, Regina Lamm, Violeta Narvay 
Xenix Film
28.02.2024 au cinéma 

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -