S’il existe une compagnie avec des franchises qui ne cessent de surprendre, c’est Marvel. Il en va de même pour «Black Panther» qui offre des effets sensationnels. Quant aux ennemis de la panthère noire, ils n’ont qu’à bien se tenir !


Lors d’un sommet mondial, un attentat eu lieu touchant pleinement la royauté du Wakanda. « Black Panther » se voit être la suite directe de cette séquence impressionnante de « Captain America : Civil War ». Touché par la disparition brutale de son père à ce moment-là, T’Challa revient chez lui afin de prendre légitimement la place du trône dans son pays. Une nation africaine cachant par ailleurs beaucoup de secrets au reste du monde, comme son avancée technologique. En pleine période de couronnement, un vieil ennemi du Wakanda resurgit et met à rude épreuve T’Challa. Le courage de ce dernier est mis à rude épreuve. Tout comme ses doutes et ses peurs qui l’envahiront à tel point qu’il sera submergé par cette menace touchant sa nation, mais aussi le monde.

Le tout dernier film de la major Marvel juste avant le tant attendu prochain « Avengers » arrive enfin dans les salles obscures. Doté d’une intrigue mystérieuse, qui se découvre au fur et à mesure de l’histoire, ce premier volet de « Black Panther » est rudement mené. Ceci grâce au jeune réalisateur américain Ryan Coogler qui s’est rapidement fait remarquer par ladite major, notamment avec l’incroyable Creed. Même s’il a intégré ce puissant studio, il reste fidèle à sa manière de travailler en soignant très bien « Black Panther ».

Si une partie du public pouvait craindre un long-métrage bâclé et rempli de clichés sur le « black power », il n’en est rien. Car le metteur en scène a veillé à ce que la majorité du film ait sa touche de réalité et rende différents hommages. Ainsi les somptueux costumes traditionnels confectionnés par la cheffe costumière Ruth E. Carter Selma »), proviennent à la base notamment des Masai, Dogon ou Touaregs. Certaines langues et coutumes ont également été minutieusement étudiées et transmises au casting afin que ces derniers s’en imprègnent mieux et les fassent ressentir auprès des spectateurs. Entre autres avec le xhosa (langue originaire de l’Afrique du Sud), mais aussi l’afrikaans ou l’igbo nigérian. Le réalisateur a tellement été scrupuleux, qu’il a engagé la linguiste Beth McGuire dans le but d’assurer la continuité de ces accents.

Bien d’autres faits ou anecdotes seraient à relayer par rapport à « Black Panther », comme celui de la participation de Danai « Michonne » Gurira. Qui incarne la plus importante des Dora Milaje (les gardiennes et protectrices de la famille royale). D’ailleurs, toutes les actrices jouant ces rôles ont réellement dû raser leurs cheveux afin d’être au plus proche des personnages des comics. Elles l’admettent, cela n’a pas été une partie de plaisir. Mais un des défis techniques les plus conséquents par rapport au long-métrage, a été le décor des chutes d’eau. Préparé durant 4 mois, pour « seulement » 2 semaines de tournage, les spécialistes ont entre autres sculpté manuellement l’entier de cette scène au polystyrène. Il a aussi fallu recréer l’incroyable chute d’eau en se basant sur celles d’Oribi, en Afrique du Sud.

Mais bien, au-delà de ces prouesses embellissant les endroits mystiques du Wakanda, c’est la musique qui rend « Black Panther » encore plus intéressante. Donnant presque l’impression d’être une personne magnifiquement intégrée dans la trame. Certes, la bande-son incorpore des morceaux de hip-hop et RNB afin de rendre l’œuvre cinématographique plus attirante pour un plus large public. Mais c’est bel et bien le compositeur suédois Ludwig Göransson qui amène toutes les mélodies importantes et traditionnelles dans l’histoire. Là encore, l’inspiration provient de différentes tribus africaines, mais les sons sont imbriqués avec la musique classique si intelligemment, qu’il sera facile de se sentir entraîné-e-s par le thème et les chants originels.

C’est donc sans nul doute que le tout premier épisode de la panthère noire est une réussite totale. Explosive, respectueuse, audacieuse et impressionnante, la réalisation du jeune Ryan Coogler a fait, et va faire, à juste titre parler d’elle. S’adressant autant aux aficionados des comics que ceux-celles de la cinématographie Marvel, « Black Panther » amène un univers innovant et qui trouvera très rapidement des spectateurs enthousiastes face à cette nouveauté.

Black Panther
USA – 2017 – Action
Réalisateur: Ryan Coogler
Acteur: Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o, Danai Gurira, Martin Freeman, Forest Whitaker
© Marvel Studios. All Rights Reserved. / Disney
14.02.2018 au cinéma

Black Panther : l’état du Wakanda va-t-il survivre ?
5.0Note Finale