« Casse Noisette et le quatre royaumes » : Sur la pointe des pieds !

A lire aussi

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Basé sur le célèbre ballet de Tchaïkovski, le dernier film du duo Hallström-Johnston laisse comme un goût d’inachevé. Le sujet était pourtant intéressant…


Walt Disney tente d’initier les enfants au Ballet. Casse Noisette et les Quatre royaumes est une adaptation du célèbre conte d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann «Casse-Noisette et le roi des souris» mis en musique par le compositeur Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Clara Stahlbaum vient de perdre sa mère. Très malheureuse, elle n’a aucune envie de fêter Noël. Forcée de se rendre en famille au bal prestigieux organisé par Drosselmeyer, un artisan-mécanicien, la jeune fille se retrouve dans un monde imaginaire.

Propriétaire d’un objet de valeur hérité de sa mère comme cadeau, Clara est considérée dans ce nouveau monde, comme étant la princesse des quatre royaumes. Notre héroïne accepte ses nouvelles fonctions et fait de belles rencontres…

«Casse-noisette» est devenu, depuis sa création, un véritable symbole musical. Le ballet a été présenté pour la première fois au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg le 18 décembre 1892.

Véritable fable sur le passage de l’enfance à l’adolescence, «Casse-noisette» se base sur le thème immortel de l’amour et des forces du mal. Comme le ballet précédent de Tchaïkovski, le «Lac des Cygnes», cette histoire a connu différentes versions ainsi qu’un succès inattendu.

Au vu de la bande-annonce, on espérait trouver le dernier long-métrage de Lasse Hallström et Joe Johnston riche en suspense et rebondissements. Ce n’est pas vraiment le cas.

«Casse-noisette et les quatre royaumes» peut être considéré comme un film pour les jeunes, comme le conte «Alice au Pays des Merveilles». Les personnages du film sons bien mis en valeur dans des costumes riches en dorures et colorés. Les décors sont sobres, parfois bâclés. On en veut pour preuve un tapis de neige au réalisme fort douteux.

Au casting, nous trouvons de nombreuses stars américaines. Morgan Freeman joue le parrain de Clara. Habitué à tenir ce genre de rôles depuis quelques temps, le célèbre acteur a un palmarès impressionnant. Il a débuté son métier de comédien en 1967 dans une reprise de «Hello Dolly». La même année, il se fait remarquer, toujours au théâtre, pour son interprétation dans «The Nigger Lovers».

En 1987, son rôle de Fast Black dans «La Rue» lui vaut de nombreuses récompenses (Prix du Meilleur second rôle masculin) ainsi qu’une nomination aux Golden Globes. Il fait encore mieux avec «Miss Daisy et son chauffeur» qui lui permet de remporter en 1990 un Golden Globe, un Ours d’argent et une nomination aux Oscars. Dès lors, il enchaîne les succès commerciaux comme «Glory», «Robin des Bois», «Les Évadés» ou encore «Impitoyable» de Clint Eastwood. On lui confie souvent des personnages qui s’illustrent par leur sagesse et leur détermination. C’est aussi le cas dans ce nouveau film fantastique.

À ses côtés, nous trouvons dans les rôles féminins, la jeune Mackenzie Foy qui reprend le rôle de la princesse. Âgée de dix-huit ans seulement, elle a neuf films à son actif. Clara est sa première grande apparition au cinéma. Helen Mirren et Keira Knightley se sont vues attribuer les rôles de «Mother Ginger» et «La Fée Dragée». C’est sur elles que repose tout le scénario. Leur affrontement est l’une des clés l’histoire. Aussi crédibles l’une que l’autre dans leurs rôles respectifs, elles apportent de l’expérience à une aventure mystérieuse qui manque cruellement de dynamisme.

Avec une sortie en salles prévue pour les fêtes de fin d’année, le nouveau long-métrage de Lasse Hallström & Joe Johnston n’apporte pas au spectateur les émotions attendues. Très décevante, leur dernière création ressemble plus à une simple comédie musicale qu’à un conte fantastique ayant pour thème le ballet dans toute sa splendeur.

The Nutcracker and the Four Realms
(Casse-noisette et les quatre royaumes)
USA   –   2017   –   Adventure
Réalisateur: Lasse Hallström
Avec Mackenzie Foy, Misty Copeland, Keira Knightley
Walt Disney
28.11.2018 au cinéma

- Publicité -

Le Film de Mon Père

Neneh Superstar

TÁR

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -