Le Zurichois Martin Skalsky mène une vie ordinaire jusqu’au jour où un chien entre dans sa vie : Cody. Il s’agit d’un chien errant adopté depuis la Roumanie. D’un survivant qui d’abord le fait réfléchir, puis voyager du Costa Rica aux USA, avec une seule question en tête : que devons-nous aux animaux avec qui nous cohabitons ?


Martin Skalsky adopte la forme documentaire pour aborder l’épineuse question – souvent éludée, jamais clairement énoncée – des droits des animaux. Le point de départ de cette réflexion est pour Martin l’adoption d’un chien venu de Roumanie, pays où les lois permettent l’abattage des chiens errants. Martin s’interroge sur la vie que Cody a laissée derrière lui : il découvre que dans sa vie passée, Cody s’était choisi pour compagnon d’infortune une chienne nommée Blanche – adoptée à Londres depuis. Il s’interroge sur le droit de l’humain à décider à la place de l’animal. Les questions se font pressantes, et un beau jour, Martin part à la recherche du passé de son chien.

Il fait la rencontre de Cristina Paun, responsable du refuge roumain pour animaux Wonderland, par lequel Cody a gravité avant d’arriver à Zurich ; celle de Lya Battle, en charge du refuge Territorio de Zaguates au Costa Rica. Il interroge les spécialistes des droits des animaux. Il va à la rencontre de Blanche et de la famille qui l’a adoptée. Il questionne un philosophe spécialisé sur la question animale. Et, dans un trajet nécessaire, prend conscience, petit à petit, de la manière dont les animaux sont exploités pour le bénéfice humain.

Si ce voyage initiatique se révèle par moments brouillon ou manquant de finesse, le propos manque quant à lui régulièrement de clarté. Et pourtant. Sans prêter à ce film des intentions militantes qu’il n’a pas, force est de constater qu’aborder le sujet de la place de l’animal dans notre société est un questionnement douloureux et trop rare. Face à la plaisante photographie du film, à son idée prometteuse et à la nécessité d’enfin s’interroger sur la manière dont notre civilisation industrialisée traite ses animaux, la conclusion est simple : on ne lui en tiendra pas rigueur.

Cody – The dog days are over
CH – 2019 – 87 
Documentaire
Réalisateur: Martin Skalsky 
Frenetic Films
05.02.2020 au cinéma

Cody : Le message trouble d'un joli film sur la cause animale
3.0Note Finale