Deux ans après son premier album ‘Crazy Clown Time’, le père spirituel de Twin Peaks se relance à l’attaque des charts avec un second effort. Dans la veine de son prédécesseur, celui-ci continue d’explorer le style que le bonhomme se plaît à appeler ‘modern blues’. Une étiquette qui correspond pour le coup bien davantage aux titres de ‘The Big Dream’ qu’à ceux de ‘Crazy Clown Time’, qui, en comparaison, a l’air plus torturé. Une reprise de Bob Dylan, comme il le fait ici avec ‘The Ballad of Hollis Brown’, y aurait sonné bizarre. Là, on se surprendrait à reconnaître une touche de Tom Waits sur des chansons comme ‘Star Dream Girl’. Confirmant son statut d’artiste complet, David Lynch prouve, avec plus de légèreté, qu’il n’y a qu’un pas à franchir de la bobine au micro.

David Lynch – The Big Dream
Sunday Best Recordings

www.davidlynch.com

[Sébastien Bandelier]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.