1.4 C
Munich
jeudi, avril 18, 2024
- Publicité -

Décès de Danièle Hazan et Alain Dorval

Au revoir cher-è Danièle Hazan et Alain Dorval

Laurent Billeter
Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

Mi-février 2024, le milieu du doublage français perd une comédienne et un comédien emblématiques à quelques jours près. Au travers de notre court article hommage, il est temps de dire au revoir à notamment, « Pétunia » et « Rocky ». Encore des voix et personnes qui manqueront beaucoup.


Actrice sur les petits et grands écrans, également Directrice Artistique dans le doublage français, Danièle Hazan aura surtout marqué de nombreuses générations pour avoir prêté sa voix à l’incontournable comédienne Irlandaise, Fiona « Pétunia Dursley » Shaw.

Souvent engagée pour des rôles secondaires, cependant fréquemment inoubliables, elle eut une filmographie riche et efficace. Sa préférence alla majoritairement au niveau des dessins et séries animées.

Également formatrice à l’Institut des Métiers du Doublage à Boulogne – Billancourt (France), ses rares passages devant les écrans, au lieu des barres, furent en grande partie dans des comédies françaises à l’exemple du « Retour des bidasses en folie » en 1983.

Plus discrète quant à sa vie privée, à raison d’ailleurs, notre rédaction regrette sa soudaine disparition. Nous profitons de notre article hommage, pour présenter à sa famille, ses proches et collègues, nos sincères condoléances.

Alain Dorval lui, commença par hasard à prêter sa voix à la fin des années 70 par le biais d’un certain… Sylvester Stallone (qu’il rencontra d’ailleurs). Ainsi et à de rares exceptions à cause de ses revendications quant à des améliorations nécessaires dans le milieu professionnel, il suivit l’acteur américain jusqu’en 2024, sur « The Expendables 4 ».

Il marqua également beaucoup au travers de différentes animations. À la télévision, comme l’intelligente franchise « Il était une fois… », mais aussi sur grand écran. « Tiger », le grand chat qui ne mange pas de souris, « Fievel » compris », demeure l’une de ses plus touchantes performances pour les enfants.

En dehors de son métier de comédien de doublage, Alain Dorval devint entrepreneur indépendant avec une société liée à l’audio, puis une autre spécialisée dans les flight-cases (les fameuses grosses mallettes noires de transport souvent employées par les musiciens-iennes).

Peu présent comme acteur pour les petits et grands écrans, ou même théâtralement, sa « gueule vocale » marqua, et marquera, plusieurs décennies. Là aussi, nous présentons nos sincères condoléances à ses collègues et proches quant à ce douloureux moment.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -