Alors que l’hiver s’installe gentiment dans nos contrées et que la neige fait son entrée, il y a des pays où le climat reste doux. C’est le cas de l’Égypte où je me suis rendue en cette fin du mois de novembre 2014.


Depuis 2011, l’Égypte est en pleine transition et le tourisme de masse qui s’y pressait l’a quelque peu abandonnée. Nombreuses sont les associations des droits humains à dénoncer plusieurs situations qui les préoccupent, tandis que le département des affaires étrangères met en garde les voyageurs suisses (voir détails en fin d’article). Malgré cette situation, le gouvernement égyptien dit mettre tout en œuvre pour qu’il y ait d’avantage de sécurité dans le pays. Les voyagistes sont aussi optimistes et observent une reprise des réservations. Bien entendu, il n’est pas conseillé de se rendre dans le Sinaï, mais le gouvernement égyptien semble penser qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter concernant les visites des célèbres pyramides.

Découverte du "El Gouna" en Egypte

Découverte du « El Gouna » en Egypte

Je n’exposerai que mon ressenti sur le site d’El Gouna, situé à quelques 20 kilomètres au nord d’Hurghada. Cette ville construite sur 10 kms de plage héberge 17 hôtels allant d’immenses complexes en bord de plage avec un système à la Club Med, aux hôtels à taille humaine. Certains donnent directement sur la plage d’autres sur le port. Car oui il y a un port et ce n’est pas de petites barques de pêcheurs que vous y trouverez, mais des yachts aux dimensions parfois démesurées. Petits restaurants, magasins de souvenirs, mais aussi d’alimentation et banques se trouvent au centre-ville qui, disons-le, est vite visité.

Découverte du "El Gouna" en Egypte

Découverte du « El Gouna » en Egypte

Pour une petite vue d’ensemble il faut monter les escaliers de la tour entre le Green Bar et le golf Spa de l’hôtel Steigenberger. De là on comprend mieux la géographie du lieu, car ce sont bien de petites alvéoles qui avancent vers la mer. A ce propos, j’ai eu l’impression d’être victime du jeu de l’oie en voulant me rendre à la plage depuis mon hôtel. J’ai pris un shuttle boat m’amenant d’une rive à l’autre. Descendue de l’embarcation, un chauffeur de bus m’a proposé de m’amener jusqu’à la plage, n’étant pas certaine de me diriger dans la bonne direction j’ai accepté. Celui-ci m’a ramené à mon point de départ. Pour finir, j’y suis allée à pieds traversant un autre hôtel pour y parvenir. Pas de chance, le temps d’y arriver et la fraîcheur de la nuit s’installant, le vent m’a définitivement dissuadée d’aller me baigner… Mais j’ai pu profiter des derniers rayons de soleil. La nuit tombant tôt et rapidement, je me suis rabattue sur le spa, sans trop me perdre, et profiter des bassins d’eau chaude.

Découverte du "El Gouna" en Egypte

Découverte du « El Gouna » en Egypte

Après une nuit de bataille perdue avec un moustique, c’est le départ pour le désert. Nous empruntons une autoroute sur quelques kilomètres en direction du sud pour dépasser Hurghada. La police nous arrête en nous comptant… C’est presque rassurant, ils semblent vouloir vérifier que nous soyons le même nombre au retour. Enfin nous sommes sur une piste qui maltraite quelque peu nos estomacs bien remplis par le large choix du buffet du petit déjeuner. Pendant que nous roulons, notre guide répond volontiers à nos questions tout en nous affirmant qu’il n’y a pas de problème de sécurité dans la région et qu’il espère que les touristes vont revenir en grand nombre. Le chauffeur est d’humeur taquine, il fonce droit sur les dunes pour finalement arriver à un village touareg.

De là certains feront un tour en quad : très peu pour moi qui cherche juste le silence du désert. Sans vouloir inquiéter notre guide, je marche pieds nus dans le sable en ligne droite pour qu’il me voit au loin. Bientôt le silence se fait, loin du tintamarre des quads et je me délecte du soleil me caressant la peau. 20 minutes de marche plus tard, des quads arrivent au loin. Le guide qui en conduit un a un œil réprobateur et annonce qu’il est temps de rejoindre les autres. Quelques explications sur la vie touareg, la visite du village et de ses activités lucratives (sans qu’il n’y ait aucune pression pour acheter quoi que ce soit), pour finir à contempler des serpents (qui sont fort heureusement dans des terrariums) et c’est le moment de goûter à la cuisine touareg. C’est peut être le clou de cette petite aventure de se régaler – entre autres – de galettes tout juste préparées sous nos yeux. Il faut déjà repartir sur El Gouna et quitter ce désert que j’aime tant.

Découverte du « El Gouna » en Egypte

Découverte du « El Gouna » en Egypte

Passage en vitesse dans la ville d’Hurghada, juste pour m’apercevoir qu’elle n’a pas vraiment d’attrait qui incite à la visiter et qu’il y a quelques lieux fantôme qui ont dû pâtir de la fuite touristique.

En définitive El Gouna est pensée pour que les touristes qui le souhaitent restent dans son enceinte pendant leurs vacances. Il y a même un cinéma et un stade, sans parler des gentils animateurs qui font le show dans certains hôtels.

Concernant le vol en avion, il est vrai qu’il est assez court : un peu plus de 4 heures depuis Zurich jusqu’à Hurghada, mais pour les Genevois il faut encore aller jusqu’à Zurich… Donc mieux vaut trouver un vol direct depuis Genève.

Découverte du "El Gouna" en Egypte

Découverte du « El Gouna » en Egypte

En conclusion, je me suis sentie parfaitement en sécurité, je ne suis pas tombée malade comme s’évertue à dire de nombreuses personnes parlant de l’Égypte, j’étais quelque peu déçue de ne pas avoir pu profiter de la beauté des fonds sous-marins et enfin conquise comme à chaque fois par le désert. En y réfléchissant bien n’est-ce pas le bon moment pour y aller ? En effet, si les hordes de touristes prenant d’assaut les lieux mythiques ont diminué, il est plus agréable pour les touristes individuels de profiter pleinement de ceux-ci. Cet amuse-bouche me donne envie d’y revenir au plus vite pour visiter ces merveilles et réaliser un rêve d’enfance : une croisière sur le Nil à la Agatha Christie.

Conseils :

Habillez-vous chaudement la nuit, car s’il fait actuellement jusqu’à 25° voire d’avantage en journée, la nuit la température peut descendre en dessous des 15°.

Où manger :
Chaque hôtel à son/ses restaurant(s) dans tous les styles de cuisine.

Où se loger :
Nombreux sont les grands hôtels avec piscine ou accès à la plage.

Mosaique Hotel
www.hotels.elgouna.com/mosaique-hotel-el-gouna/

Fanadir Hotel El Gouna
www.hotels.elgouna.com/fanadir-hotel-el-gouna/

Captain’s Inn
www.hotels.elgouna.com/captains-inn-el-gouna/

Ali Pasha Hotel El Gouna
www.hotels.elgouna.com/ali-pasha-hotel-el-gouna/

Steigenberger Golf Resort El Gouna
www.steigenbergergolfelgouna.com/

Sheraton Miramar Resort El Gouna
www.sheratonmiramarresort.com/

Mövenpick Resort & Spa El Gouna
www.moevenpick-hotels.com/de/africa/egypt/hurghada/resort-el-gouna/uebersicht/

Distractions :

Il n’y a pas photo c’est la Mer Rouge, mais pour les amateurs de snorkeling il faudra prendre un bateau pour profiter pleinement de ses trésors. Pour les amateurs, il y a le golf. Quant aux aventuriers, une balade dans le désert s’impose, avec un tour en quad, voire à dos de dromadaire.

Sites de renseignements :

www.fr.egypt.travel
www.elgouna.com

[box]

Mise en garde de la DFAE:

Situation générale
Malgré le renforcement des mesures de sécurité, le risque d’attentats terroristes est présent en permanence dans tout le pays, y compris sur les sites balnéaires. Ces dernières années, la ville du Caire et différentes destinations touristiques ont été frappées par plusieurs attentats, au cours desquels des touristes ont été tués ou blessés. Soyez prudents, surtout dans les lieux publics tels que les gares routières, les stations de métro et les marchés, ou à proximité des bâtiments du gouvernement, des postes de police, des bâtiments militaires et des musées ou autres attractions touristiques.

Prenez également en considération la rubrique terrorisme et enlèvements.

Source DFAE, lire la suite sur www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae/representations-et-conseils-aux-voyageurs/egypte/conseils-voyageurs-egypte.html [/box]