Dans une société toujours plus concernée par l’écologie et même si la prise de conscience est tardive, le cinéma reste un support plus que concert pour faire passer le message : mieux vaut tard que jamais ! Depuis les premières grandes alertes des années 1970, rarement entendues et souvent raillées, l’humanité court à sa perte sur une vague de déchets qu’elle a produit. L’art a vocation à bousculer, à créer des controverses qui mènent à des débats ne menant pas systématiquement à une solution, mais peu importe. Ce qui importe justement c’est de créer le gigotement, c’est de masturber les cervelles endormies dans leur déni, c’est de provoquer les actions qui feront l’avenir de l’humain, car à n’en point douter, la planète aussi blessée soit-elle, pansera ses plaies une nouvelle fois et repartira vers une autre expérimentation d’espèce dominante.

Ces sujets et bien d’autres touchant à l’écologie, à la nature et plus précisément au développement durable, seront traités tout au long de ce festival à travers des projections de films entre la Suisse et la France dans pas moins de 94 sites différents du 1er mars au 15 avril prochain. Comme pour faire écho aux différents mouvements pour l’écologie tout autour de la planète, les sites de projections et de débats publics et également scolaires toucheront le plus grand nombre, puisque l’organisation du festival attend cette année 25’000 spectateurs. Lors de ces manifestations, et en grande nouveauté cette année, le public sera invité à donner son avis afin de décerner un prix du public en fin de festival. Pour ce faire, nous sommes pouvons voter en donnant une note pour chacun des films visionnés directement sur le site du festival. Le film obtenant la meilleure moyenne remportera le prix.

A noter également, le 7 mars à Pregny-Chambésy le prix Tournesol du Documentaire Vert sera remis à Philippe Borrel pour son film La Bataille du Libre, qui sera projeté 60 fois au total durant le festival, en guise de cérémonie d’ouverture de la manifestation. Que vous soyez d’un naturel botanique, que l’humain soit pour vous un animal parmi tant d’autres, que les cris de la Terre résonnent à l’unisson avec vos propres douleurs ou que vous mettiez tout simplement le carton dans le container en bas de chez vous au lieu de le laisser dans la poubelle standard, partagez l’émotion et les idées en participant au 15ème Festival du Film Vert. Il y aura certainement une projection dans votre région.

Toutes les infos pratiques sont disponibles dès à présent sur le site du festival.

15e Festival Du Film Vert
Du 01 mars au 15 avril 2020
Dans 80 villes de Suisse et de France
www.festivaldufilmvert.ch