Piloté par la Maison de l’histoire de l’Université de Genève avec le soutien d’importantes fondations privées, le Festival Histoire et Cité a été lancé en 2015 et est destiné autant au grand public, qu’aux enseignants, aux chercheurs et aux étudiants.

Prenant place cette année encore à Uni Dufour à Genève, l’édition 2018 du Festival Histoire et Cité explorera cette année le thème « être libre ». Face au développement des discours sécuritaires, aux nouvelles mesures de lutte anti-terroriste, mais aussi à notre dépendance croissante envers les grandes compagnies qui contrôlent le développement des réseaux numériques, quelle est la signification d’« être libre »? Le sentiment de liberté s’éprouve-t-il d’abord par opposition à ce qui lui est contraire : la soumission, la servitude, l’enfermement ? Où s’inventent et comment se mettent en place les espaces de liberté ? Quels sont les symboles qui s’y rapportent ?

Être libre [cinéma]

Sur le thème de la liberté à la forme cinéma, les festivaliers pourront (re)découvrir à travers 20 séances quelques-uns des chefs d’œuvre du 7e art. Stefano Savona,, avec «Tahrir, place de la libération» et Lech Kowalski, avec «The Boot Factory» et «Holy Field Holy War» sont les hôtes d’honneur d’une programmation filmique très originale, où Agnès Varda (« L’une chante l’autre pas») côtoie Peter Watkins (« Punsihment Park»), Michelangelo Antonioni (« Zabriskie Point») Humberto Solás (« Lucía»), ou encore Cecil B. DeMille (« Les dix commandements») Dusan Makavejev («W.R.: Les mystères de l’organisme»). Plusieurs débats suivent les projections, certaines en présence du réalisateur. Voici d’ailleurs la liste de quelques invités : Eduardo Arroyo, Yohann Chapoutot, Pap N’Diaye, Lech Kowalski, Stefano Savona, Benjamin Brilliaux (Nota Bene), Olivier Grenouilleau, Alessandro Stella, Etienne Davodeau, Sylvain Venayre, Jean Ziegler, Coline de Senarclens, Aude Seigne, Benoît Aymon, Jean Leclerc, Maurice Sartre, Iris Brey, Pierre Sérisier, Anne-Frédérique Widmann, Soha Béchara, Laura Alcoba.

Outre la projection de quelques chefs d’œuvre du 7e Art, le Festival Histoire et Cité est un véritable lieu de rencontre et d’échanges (présentation d’ouvrages. cinéma, performance, expos, conférences, etc.). Pour l’occasion, Uni-Dufour se transforme totalement pour accueillir deux scènes publiques, un bar éphémère, et une librairie dédiée à l’histoire préparée par Payot Libraire. Toutes les activités sont gratuites, à l’exception des projections de cinéma (CHF 5.-). Pour de plus amples informations, rendez-vous sur : www.histoire-cite.ch