La ville de Bienne, située à quelques kilomètres de la capitale helvète suisse soit Berne, reste reconnue mondialement pour ses entreprises horlogères ou son charmant petit lac. Mais, c’est aussi le cœur du fameux « Festival du Film Français d’Helvétie ».


Avec les années, ledit festival a su se faire une solide réputation en diffusant des premières et avant-premières cinématographiques pour la Suisse romande ainsi que la Suisse alémanique. Doté d’un nom plutôt original (qui utilise encore Helvétie au 21ème siècle ?), la programmation choisie méticuleusement par Mme Edna Epelbaum et la direction du « FFFH », demeure toujours autant authentique et intéressante.

Si, à mon grand regret, cette année la dernière réalisation d’Eric Toledano et d’Olivier Nakache n’est pas diffusée, entre le long-métrage musical de Géraldine Nakache (oui, la sœur d’Olivier) « J’irai où tu iras », « Donne-moi des ailes » se basant sur l’incroyable envolée avec les oies sauvages ou encore le touchant « Fahim » avec Gérard Depardieu, l’univers francophone fourmille de futures belles découvertes au sein d’une cité franco-allemande surtout reconnue pour l’horlogerie.

Evidemment, de nombreuses autres projections (comme la réalisation suisse « Tambour battant »), évènements, invité-e-s et soirées seront à découvrir du 11 au 15 septembre 2019.

Afin d’en savoir plus, d’en découvrir davantage, de peut-être croiser des personnalités sur place ou tout simplement, pour s’imprégner de la bonne ambiance biennoise, le site internet du « FFFH » demeure le meilleur moyen de s’organiser afin de se rendre à Bienne et d’en profiter.