Mike est resté à Derry pour veiller au grain, ou plutôt s’assurer que Ça ne tuera plus aucun enfant. Sauf que sa crainte de voir le monstre revenir est justifiée. Ayant étudié l’histoire de la ville et fouillé ses archives pendant les 27 années qui le sépare, lui et ses amis d’enfance, des atrocités dont ils ont été les malheureux témoins, Mike Hanlon rappelle ses acolytes afin qu’ils honorent la promesse faite à l’époque : combattre et détruire le monstre assassin de Derry.

Dans un style plus abouti, technologie oblige, et donc largement plus effrayant, ce second chapitre fait résonner les peurs enfouies de chacun des personnages comme des réalités obscènes. D’une terrible efficacité et parfaitement orchestré, cette interprétation est un peu plus proche des romans de Stephen King. Certaines scènes sont même identiques aux livres, comme une balance nécessaire avec les libertés prises dans ce scénario. Ces libertés, bien que parfaitement accordées avec la trame et le sentiment général de la fiction, contribuent néanmoins à embellir le tout. Oui, embellir, car la plupart des romans du maître de l’horreur sont souvent comme ici bien plus noirs que leur version cinéma ou télévisuelle. Cela n’empêche, que Ça 2 est encore plus terrifiant que le premier. On sursaute, tressaille et le cœur s’emballe dès les premières scènes pour un plaisir non dissimulé, en tout cas dans les rangs des fans du genre. Le monstre est tantôt fantasmagorique, tantôt horriblement réel.

Ce mélange élève la qualité de l’ensemble dans les plus hautes sphères du septième art de l’horreur. Une merveille ! Par moment, on frise la frontière du ridicule avec les nombreuses répétitions sur les événements passés sans jamais la franchir, ce qui atteste de la maîtrise de son réalisateur et offre la possibilité au public ayant loupé le premier chapitre de comprendre et apprécier ce film sans connaître le reste. C’est rare. L’auteur, comme à son habitude, apparaît, bien entendu, dans un petit rôle qui lui va comme un gant, ce n’est pas toujours le cas. Il était bien dirigé et placé dans La Nuit déchirée par exemple, mais beaucoup moins dans Le Fléau, pour situer.

Bref, ce film est fabuleusement effroyable, fantastiquement technologique et savoureusement cauchemardesque. Vous en ferez des insomnies…

ça : Chapitre 2 (It : Chapter 2)
USA   –   2019   –   Horror
Réalisateur: Andy Muschietti
Acteur: Bill Skarsgård
Warner Bros
11.09.2019 au cinéma

Ça : Chapitre 2 – La Peur résiste…
5.0Note Finale