Le Festival International de Films de Fribourg dévoile toutes les sections qui complèteront sa programmation et la couleur de la 32e édition qui sera dominée par des parcours de vie extraordinaires.


Le FIFF s’ouvrira avec l’un des chocs cinématographiques de l’année, Makala, un documentaire poignant, sur le parcours homérique d’un jeune Congolais. Le film sera présenté en Première suisse, en présence de son réalisateur Emmanuel Gras. C’est la comédie cubaine Sergio & Sergei qui clôturera cette édition 2018 et transportera le public jusque dans la station Mir en 1991. Entre ces deux moments forts, Cinéma de genre sera consacré aux films biographiques, Décryptage célèbrera les 200 ans de la ville de Nova Friburgo au Brésil tandis que Nouveau territoire partira à la découverte du cinéma mongol. Les très attendues sections Cartes blanches du FIFF reviennent à Ken Loach (Sur la carte de…), Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes (Hommage à Cannes Classics) et Beki Probst, fondatrice de l’European Film Market de la Berlinale (Diaspora : Beki Probst et la Turquie). C’est le président de la Confédération Alain Berset qui donnera le coup d’envoi lors de la cérémonie d’ouverture le 16 mars.

Compétitions internationales courts et longs métrages
Avec douze longs métrages et trois programmes de courts, les Compétitions Internationales du FIFF continueront à mettre en lumière certaines des plus belles œuvres de la production annuelle. Principalement des productions d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie, en Premières suisses, européennes, voire mondiale en présence des cinéastes.

Parcours de vie et personnages intrépides : Cinéma de genre : Films biographiques (Biopics)
Barbara, Dalida, Van Gogh, Churchill..: les biopics envahissent les écrans toute l’année. Hors de l’Occident et/ou de son industrie, les récits de vie ont-ils également la cote et comment sont-ils déclinés ? La section Cinéma de genre explorera ce genre très en vogue à travers une quinzaine de films. Parmi ces titres, La Reine Christine de Rouben Mamoulian (1933), avec Greta Garbo, considéré par Raphaëlle Moine, professeure à l’Université de la Sorbonne comme l’archétype du genre. Invitée dans le cadre de la formation continue pour les enseignant-e-s, elle proposera une analyse du film dans une perspective d’études genre, au regard d’une production mondiale qui ne consacre qu’un tiers de ses biopics à des personnages féminins.

Découvertes cinématographiques sous toutes les latitudes : du Brésil à la Mongolie
Le FIFF prend part à la célébration de l’anniversaire des 200 ans de la ville de Nova Friburgo au Brésil, en présentant une poignée de films du nouveau cinéma brésilien dans la section Décryptage. Soucieux de contribuer à la relève du cinéma suisse tout en favorisant les échanges, le FIFF propose, sous la houlette de l’ECAL de Lausanne et de son responsable cinéma Lionel Baier, les films des aspirants cinéastes partis filmer cette ville et ceux des cinéastes brésiliens venus filmer Fribourg. Leurs courts métrages seront montrés en première mondiale!

Après en avoir révélé quelques pépites, et sous l’impulsion de ce premier succès auprès du public, le FIFF part à la découverte d’un Nouveau territoire de cinéma en Mongolie. Plusieurs cinéastes seront invité-e-s à Fribourg pour présenter leurs films.

Hommages et cartes blanches : regards croisés sur le cinéma mondial
Séduit par l’engagement et la passion du FIFF, Ken Loach fait l’immense honneur au Festival de choisir cinq chefs-d’œuvre de l’histoire du cinéma. Sa présence à Fribourg reste à confirmer et ses titres seront dévoilés lors de la conférence de presse du 1er mars.

Si la préservation des films est devenue un véritable enjeu collectif, le FIFF s’emploie à saluer les personnalités et les institutions qui s’engagent pour la sauvegarde du patrimoine cinématographique mondial. Cette année, c’est le travail de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, et de son équipe que le FIFF met en lumière avec une sélection de Cannes Classics, présentée pour la première fois hors les murs.

Pour Diaspora, c’est Beki Probst, grande dame du cinéma mondial, Suisso-Turque et fondatrice de l’European Film Market du Festival de Berlin, qui ouvrira son cœur, celui de ses origines, à travers ses cinq films turcs de chevet.

Manifestations complémentaires
Outre les Séances spéciales qui, notamment à minuit, régalent le public avec du cinéma commercial décalé, le FIFF poursuit également sa volonté de synergie en s’associant pour des expositions et after musicales avec d’autres acteurs culturels fribourgeois.

Partenariats et nouveautés
Le FIFF 2018 dispose d’un budget de 2,1 millions de francs. Au cours des derniers mois, il peut se féliciter d’avoir accueilli de nouveaux membres et partenaires. Dans le cadre d’événements dédiés, de plus en plus d’entreprises choisissent le FIFF pour accueillir leurs client-e-s ou remercier leurs collaborateurs et collaboratrices. Le Festival espère vivement que ce type de partenariat, qui vise à collaborer plus étroitement avec les entreprises de la région, fera mouche à l’avenir. Grâce à leur soutien ainsi qu’à celui de ses partenaires institutionnels, le Festival assure sa pérennité sur le long terme.

www.fiff.ch