Une douzaine de films avec participation suisse sont au programme de la 68ème Berlinale, dont trois en compétition et en première mondiale, comme par exemple ELDORADO de Markus Imhoof. La Suisse romande est très bien représentée lors de ce festival, avec notamment les films de fiction d’Ursula Meier et de Lionel Baier de Bande à part Films présentés dans la section Panorama, et trois courts métrages produits à la renommée Haute école d’art et de design – HEAD Genève. Deux actrices suisses au talent prometteur, Luna Wedler et Ella Rumpf, seront également sous les feux de la rampe du festival berlinois cette année.


Pas moins de trois films avec participation suisse sont en compétition lors de cette 68ème Berlinale: la coproduction suisse FIGLIA MIA (DAUGHTER OF MINE) de Laura Bispuri (Bord Cadre films), MEIN BRUDER HEISST ROBERT UND IST EIN IDIOT de Philipp Gröning, coproduit par Ventura Film, et ELDORADO de Markus Imhoof, produit par Thelma Film. L’Italienne Laura Bispuri avait déjà été en compétition par le passé avec SWORN VIRGIN (2015), sa première œuvre, primée de multiples fois et coproduite elle aussi par Dan Wechsler de Bord Cadre films. L’actrice suisse Sabine Timoteo a participé au film MEIN BRUDER HEISST ROBERT UND IST EIN IDIOT en qualité de co-auteure et Urs Jucker en est l’un des acteurs principaux.

Très attendu, le film documentaire ELDORADO de Markus Imhoof, qui a réalisé aussi MORE THAN HONEY (2012) et LA BARQUE EST PLEINE (1981), sera présenté pour la première fois en compétition lors de la Berlinale, hors concours. Ce film parle du destin des réfugiés et des migrants aujourd’hui que Markus Imhoof rattache à certaines expériences et événements de sa propre enfance.

FIGLIA MIA (DAUGHTER OF MINE) de Laura Bispuri

Forte présence de la Suisse romande
Pas moins de huit films suisses sont au programme des prestigieuses sections Panorama et Generation 14plus, tous (co)produits en Suisse romande. Ursula Meier, lauréate de l’Ours d’argent en 2012, et Lionel Baier présentent leurs films ONDES DE CHOC – JOURNAL DE MA TÊTE avec Kacey Mottet Klein dans le rôle principal et ONDES DE CHOC – PRENOM: MATHIEU, dans la section Panorama. Inspirés de faits criminels réels survenus en Suisse au cours des 20 dernières années, ces deux films font partie d’une série de quatre films produits par Bande à part Films.

Le film documentaire HOTEL JUGOSLAVIJA, première œuvre de Nicolas Wagnières produite par C-Side Productions à Genève, avait été révélé au public lors de la Mostra Sao Paolo et fêtera sa première européenne à Berlin, dans la section Panorama. KINSHASA MAKAMBO, coproduit par Alva Film, et LA OMISIÓN, auquel Bord Cadre films a participé, figurent également dans la section Panorama.

FORTUNA, deuxième long métrage de fiction de Germinal Roaux, produit par Vega Film, sera montré pour la première fois dans la section Generation 14+. Photographe et cinéaste connu pour travailler exclusivement en noir et blanc, Germinal Roaux a remporté trois distinctions lors du Prix du cinéma suisse ainsi qu’un Bayard d’or avec son premier film LEFT FOOT RIGHT FOOT (2013).

ONDES DE CHOC – JOURNAL DE MA TÊTE de Ursula Meier

Succès pour les courts métrages suisses
Pas moins de trois films produits à la Haute école d’art et de design – HEAD Genève sont au programme de la Berlinale: JE FAIS OU TU ME DIS de Marie de Maricourt et PREMIER AMOUR de Jules Carrin ont été tous deux sélectionnés pour la section Generation 14+. IMFURA, du cinéaste rwandais Samuel Ishimwe, sera présenté quant à lui dans les Berlinale Shorts, prestigieuse section de la compétition. C’est aussi le cas de COYOTE, le film d’animation du Lucernois Lorenz Wunderle, qui a étudié l’animation à la Haute Ecole d’Art et de Design de Lucerne.

Dans la section Perspektive Deutsches Kino, la Suissesse Sophia Bösch présentera son court métrage RÅ, une coproduction germano-suédoise.

Luna Wedler et Ella Rumpf, talents hors pair
Luna Wedler représentera la Suisse lors de l’événement Shooting Stars organisé par la European Film Promotion EFP et sera la plus jeune des dix espoirs européens participant à ce concours. L’actrice a attiré l’attention récemment avec le film BLUE MY MIND (2017) de Lisa Brühlmann, dans lequel elle joue le rôle principal. Ce film a obtenu sept nominations la semaine dernière pour le Prix du cinéma suisse, dont une notamment pour Luna Wedler dans la catégorie «Meilleure interprétation féminine». On pourra bientôt la voir aux côtés de Heike Makatsch et d’Anke Engelke dans le film allemand DAS SCHÖNSTE MÄDCHEN DER WELT d’Aaron Lehmann.

Dans le cadre de la Berlinale, ces jeunes talents ont la possibilité de se présenter à un public de spécialistes internationaux, de faire connaissance avec des agences de casting européennes et de participer à des événements de networking.

L’actrice suisse Ella Rumpf, qui avait fait une apparition très remarquée lors de la précédente Berlinale dans la section Panorama avec le film TIGER GIRL de Jakob Lass, a été désignée par Variety comme l’une des dix personnalités du cinéma européen «à garder à l’œil en 2018» (10 Europeans to watch in 2018). Elle sera présentée au public international à l’occasion de la réception organisée par Medienboard Berlin-Brandenburg. Ella Rumpf et Luna Wedler se partageront bientôt l’affiche de BEAST, de Lorenz Merz.

COYOTE de Lorenz Wunderle

Quatre Suisses parmi les Berlinale Talents
Dans le cadre des Berlinale Talents, le grand rendez-vous des jeunes espoirs du cinéma européen, le réalisateur Matthias Huser, la productrice Aline Schmid, la designer sonore Gina Keller et le monteur Gabriel Gonzalez pourront présenter leurs derniers projets à des experts internationaux. Matthias Huser a été sélectionné avec son film DER DSCHUNGEL pour participer au prestigieux programme Script Station 2018 de la Berlinale, aux côtés de dix autres scénaristes. Son premier film THEY CHASED ME THROUGH ARIZONA (2014), produit par Ventura Film, a été présenté pour la première fois au festival de Locarno dans la section Cineasti del presente.

GENESIS 2.0 et LES GARDIENNES présents à l’EFM
Une dizaine de films suisses participeront au European Film Market EFM à Berlin, parmi lesquels GENESIS 2.0 de Christian Frei et Maxim Arbugaev, qui vient tout juste d’être présenté et primé au festival Sundance, ou encore la coproduction suisse LES GARDIENNES de Xavier Beauvois, coproduite par Rita Productions, qui a obtenu quatre nominations aux Césars récemment.

ABDULLAH AND HIS SONS, le nouveau film de Esen Isik et Maximage – dont la collaboration avait déjà été fructueuse avec le film KÖPEK – a été sélectionné pour participer au marché des coproductions de la Berlinale (Co-Production Market 2018). Les deux films en compétition cette année, FIGLIA MIA et MEIN BRUDER HEISST ROBERT UND IST EIN IDIOT, avaient eux aussi été présentés lors de précédentes éditions du marché des coproductions de l’EFM.

Du 15 au 21 février, l’agence de promotion SWISS FILMS sera présente avec son propre stand (#114) lors du European Film Market EFM. Sur mandat de l’Office fédéral de la culture OFC, SWISS FILMS encourage la propagation du film suisse à l’international par le biais de mesures de soutien, de conseils spécialisés et d’activités de promotion.