Folles de joie

Beatrice est une femme mythomane, excessive et bavarde. Danatella est fragile, dépressive et souffrante. Ces deux patientes de l’asile psychiatrique vont s’aider mutuellement et faire la lumière sur leur passé douloureux en parcourant le nord de l’Italie.


Beatrice est une femme particulière : elle vit à la Villa Biondi, une institution thérapeutique où elle reçoit des soins car elle est mythomane et peine à vivre en communauté. Issue d’une famille bourgeoise, elle a grandi dans le luxe et a fréquenté des personnes influentes. Très capricieuse, elle hurle et se dispute constamment avec son entourage. Un jour, elle fait la connaissance de Donatella, une nouvelle pensionnaire avec qui elle se lie d’amitié. Ces deux femmes aux caractères et aux passés totalement opposés s’échappent de l’asile et partent ensemble à l’aventure…

Folles de joie

« Folles de joie » est un film dramatique italien qui aborde avec intelligence le thème de la folie. Plus qu’une vulgaire critique des institutions, ce film nous plonge dans le malaise personnel des malades et met en scène leur comportement excessif. Si au début de la projection le spectateur est un peu troublé par ces personnages qui hurlent constamment et ne tiennent pas en place, on s’habitue très vite à cette ambiance particulière.

Avant de se lancer dans l’écriture du scénario, le réalisateur et sa co-scénariste ont fait un gros travail de documentation, notamment auprès de psychiatres et de patients. Ils ont accompagné des psychothérapeutes dans le monde des structures cliniques où ils ont rencontré toutes sortes de patients y compris des personnes considérées par les services sociaux, comme potentiellement dangereuses. De là leur est venue l’idée de créer les personnages de Beatrice et Donatella.

Folles de joie

C’est la seconde fois que Valeria Bruni Tedeschi travaille avec le réalisateur italien Paolo Virzi, après « Les Opportunistes », sorti en 2014 qui lui a fait remporter le prix de Meilleure actrice à l’European Film Award. L’actrice franco-italienne qui a 30 ans de carrière et a tourné dans plus de 80 films est remarquable dans cette réalisation. Il en est de même pour sa collègue Micaela Ramazzotti (accessoirement épouse du réalisateur) y tient parfaitement le rôle de Donatella.

Couronnement, « Folles de joie » a été sélectionné en Compétition officielle dans la section de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2016. C’est la première fois que le metteur en scène italien foule le tapis rouge Cannois après plus de 20 ans de carrière et une douzaine de films.

Folles de joie

Folles de joie
De Paolo Virzi
Avec Valeria Bruni Tedeschi, Micaela Ramazzotti, Bob Messini
Filmcoopi
Sortie le 08/06

"Folles de joie" : un film complètement fou !
3.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.