Heitere Fahne : Dans les coulisses de la culture alternative

A lire aussi

Etienne Rey
Etienne Rey
Travailler pour une salle de cinéma, comme journaliste pour des médias ou organiser des événements pour le 7e art, ma vie a toujours été organisée autour de ma passion: le cinéma.

Un documentaire vif et exemplaire sur la vie d’un important centre culturel bernois. 


Durant deux ans, Christian Knorr a filmé les coulisses de l’« Heitere Fahne ». Un centre alternatif et autogéré de la capitale helvétique qui propose, tout au long de l’année, autant de soirées pizza que de rencontres chorales….

L’endroit est singulier et difficile (et c’est tant mieux) à rapidement catégoriser. Est-ce une salle de concert, une salle de bal, une rampe de cirque, une scène de théâtre, un jardin d’hiver…  un biergarten… ?

Situé non loin de la colline du Gurten, cette petite brasserie désaffectée serait sans doute aujourd’hui démolie et ne serait donc rien sans l’impulsion de deux jeunes idéalistes (Rahel et Hannes), des efforts d’un collectif de trente passionnés et l’apport d’une grosse centaine de bénévoles. 300 manifestations y sont organisées par an et l’endroit jamais ne s’endort. Durant la « pause » estivale, un petit festival y est même proposé, le « Gugus Gurte », un événement qui s’inspire de l’esprit des lieux et qui attire depuis dix ans les amateurs de musique et de gastronomie éventuellement lassés des grosses institutions reconnues et officielles.

Voici pour la partie publique, la devanture et le décor. 

Le documentaire de Christian Knorr propose cependant bien plus. Une incursion dans les coulisses du lieu en forme de petit stage avec ses principaux collaborateurs. Très vite, dès les premières images même, la proximité avec les protagonistes est évidente. Des deux ans que le réalisateur a passé à travailler sur le projet, de nombreuses heures semblent avoir été dévolues à se faire oublier, lui et sa caméra. Les protagonistes parlent à l’objectif comme à un confident fidèle et les propos de chacun donnent ainsi une juste image des coulisses d’un lieu qui, en fait, se DOIT d’exister. Le cinéaste capte même les doutes de cette petite institution devenue grande et qui  se demande si l’idée de s’agrandir et de devenir plus indispensable à la communauté reste toujours en phase avec leurs premiers idéaux. 

En prologue du film, une phrase s’affiche sur l’écran noir :

« Die Zukunft, die wir wollen, muss erfunden werden. Sonst bekommen wir eine, die wir nicht wollen.» 

=

« Nous devons façonner l’avenir que nous voulons. Sinon, nous risquons d’en avoir un dont nous ne voulons pas. » Joseph Beuys.

Il est donc bien clair qu’il s’agit ici d’une belle bande d’idéalistes… Peut-être même des inconscients, qui pensent que tout est possible quand on y croit. Cette philosophie doit marcher une fois sur dix mais, semble-t ’il, lorsque beaucoup y adhère et sont prêts à mettre la main à la pâte, le monde change un peu. Et ça ne paraît pas si mal…

Heitere Fahne
CH – 2022 – 90min – Documentaire
De Christian Knorr
Outside The Box
29.06.2022 au cinéma

- Publicité -

Il Giardino del Re

Krypto et les Super-Animaux

Men

Mi Iubita mon amour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -