Carrie a quitté Berlin et s’est installé à New-York avec sa petite Franie où elle a rejoint un cabinet d’avocats qui vient en aide aux immigrés musulmans victimes d’acharnement policier depuis les événements de septembre 2001. Elle œuvre en qualité de conseillère et d’enquêtrice, mais n’a en principe plus rien à voir avec la CIA. Jusqu’au jour où elle découvre une machination qui va coûter la vie à une jeune islamiste qu’elle défendait. 

À Berlin, grâce à Otto avec lequel elle n’a plus de contact, elle avait fait la connaissance de la présidente élue (Elizabeth Marvel) qui semble l’apprécier et qui lui demande régulièrement son opinion sur les questions de sécurité. Le gouvernement est en pleine transition et son objectif déclaré est de supprimer la CIA dès son investiture. De ce fait, elle s’est mise à dos Dar Adal (F. Murray Abraham) qui passe son temps à comploter pour la discréditer.
C’est grâce à Peter Quinn, son ami de longue date, que Carrie va découvrir le complot qui se trame au sein même du gouvernement et contre lequel elle va se battre de toutes ses forces avec l’aide de Saul Berenson. Le but final étant de protéger la présidente élue et de lui permettre d’accéder au pouvoir en toute sérénité.
Une Claire Danes toujours au top, elle reste magistrale et, espérons-le, indétrônable !
Le rythme est toujours très soutenu et les rebondissements maintiennent la pression. On attend la suite avec impatience !

 

 

  • De Gideon Raff, Howard Gordon
  • Avec Claire Danes, Mandy Patinkin, Rupert Friend, Elizabeth Marvel, F. Murray Abraham
  • 20th Century Fox
  • Bonus : Sur le tournage (New York City), Au sujet de la saison 6.
HOMELAND – saison 6
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.