En plein Paris, un foyer pour autistes survit depuis 15 ans avec l’aide altruiste des proches de Bruno fondateur malgré lui du lieu. Tous les jours des demandes de placements provisoires affluent sur son portable qui ne cesse de rythmer sa vie. Avec l’aide de Malik, responsable de l’Escale antenne sociale pluridisciplinaire, Bruno bouche un trou béant dans l’accueil d’enfants, d’adolescents et d’adultes vivant avec autisme dont personnes ne semble vouloir accueillir.


Bien loin d’être une fiction, ce film est tenu à bout de bras par Vincent Cassel et Reda Kateb incarnant respectivement Bruno et Malik comme des flambeaux dans le labyrinthe obscur du système français de prise en charge des personnes autistes, actuellement proche du néant. Avant de continuer, il est essentiel de souligner, que ce film est un bilan de l’état d’urgence en France des personnes vivant avec un TSA (Troubles du Spectre Autistique), car pour la Suisse, la situation est différente. Bien que notre pays ne soit pas sur le podium des meilleures prises en charges globales mondiales, elle est tout de même très avancée par rapport à nos voisins qui frisent l’incompréhension de ces troubles du comportement. Il y a une véritable structure d’accueil et des réseaux compétents, avec des lacunes certes, dès l’enfance pour les différents degrés d’autisme chez nous, ceci même s’il y a autant d’autistes que d’autisme.

Ce film est nécessaire pour sensibiliser l’ensemble des résidents français. Que ce soit le gouvernement et ses ministères, les populations, les familles et les proches des principaux concernés. Pour pousser un peu plus la comparaison, la médication pour cause de TSA en Suisse est inexistante. La psychiatrie ne rentre plus en ligne de compte depuis plusieurs années et les méthodes d’apprentissages sont de plus en plus adaptées. La prise en charge financière y est, selon le canton, quasi complète, ce qui soulage grandement l’entourage. Les cas d’autisme qui sont exposés dans ce long-métrage sont courants. Cela peut choquer, étonner, bouleverser, et même halluciner certains d’entre vous, mais rien n’est inventé. Les cas ne sont pas des cas lourds en réalité, mais dans la moyenne. Le travail de recherche et de documentation a été fait avec soin, puisque ceux qui connaissent ce système retrouveront les fameux PECS et ses nombreux pictogrammes, les attitudes et les rituels de quelques-uns.

Le message principal de ce film est sans doute un appel au secours d’une réalité de plus en plus lourde pour les structures d’accueil adaptée en France et dans un deuxième temps une volonté d’ouvrir une porte sur le monde des handicapes en général et le manque d’information du public. Le problème principal étant que la société actuelle mondiale n’est pas préparée à accorder de la place à cette couche de l’humanité. Même les meilleurs comme le Canada, La Suède ou les USA ne sont pas arrivés au bout du processus de compréhension et donc d’intégration. Vous allez tomber des nues si vous découvrez ce monde, vous allez pleurer de joie, d’indignation et de libération de votre stress si vous en faites déjà partie. Quelle que soit votre situation, ce film ne peut que vous toucher d’une manière ou d’une autre. Plus personnes ne devrait devoir à rentrer dans des cases au XXIème siècle…

Hors Normes
FR   –   2019   –   Comedy
Réalisateur: Olivier Nakache, Éric Toledano
Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Bryan Mialoundama…
Ascot Elite
23.10.2019 au cinéma

Hors Normes : L’Autisme en Urgence
5.0Note Finale