I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs

Chronique immersive d’une visite à la nouvelle expo de la Maison d’Ailleurs.


« Le robot constitue l’un des motifs les plus célèbres de notre imaginaire. Et c’est justement parce que nous avons tous en tête plusieurs exemples de ces êtres de métal – mais que nous ne prenons pas forcément le temps de penser à ce qu’ils signifient – que la Maison d’Ailleurs a décidé de se pencher sur ce sujet et d’y réfléchir par le biais de la « métaphore ». Ce concept est en effet au cœur d’un parcours qui vous convie à la découverte des différents portraits de l’humanité dessinés par les robots ! Plus précisément, « Portrait-Robot » est une exposition qui considère les robots comme des images – celles des modèles industriels et technoscientifiques inventés par l’humanité pour se caractériser. L’exposition rappelle ainsi que la création de visages métalliques est avant tout un artifice pointant les limites des définitions dans lesquelles nous sommes enserrés et ce, afin de nous aider à nous réinventer. »

Ceci est l’introduction du dossier de presse, et je dois dire que j’étais un peu sceptique à découvrir les robots comme images, et comment prendre de la distance avec eux. C’est d’ailleurs le seul élément que je me suis permise de reproduire à partir du dossier de presse, pour ne pas influencer le lecteur sur les thématiques et les projets. Les descriptions et impressions ci-dessous sont les miennes.

Promenons-nous : Le trajet de Genève à Yverdon se fait en direct, en moins de 50 minutes. C’est dire qu’une excursion d’une demi-journée vaut le détour. La Maison d’Ailleurs se trouve à 10’ de marche la gare, près du château d’Yverdon.

A l’accueil, une fois l’entrée de l’expo payée (CHF. 12.- pour adulte), je suis priée de déposer mon sac à main dans un petit casier fermé à clé (non-payant). Je m’informe néanmoins qu’il est autorisé de prendre des photos – pour autant de ne pas les partager ou les vendre sur les réseaux sociaux.

Le coin « Portrait »
Le rez-de-chaussée est constitué de deux parties distinctes, et qui se rejoignent thématiquement.

Partie 1 : le coin des lecteurs et des amateurs de jouets : vieilles bande-dessinées, romans, figurines, le tout classé chronologiquement. J’avoue qu’il y a beaucoup à lire – et c’est moins ludique pour les tout jeunes.

 Note à celui qui va mettre en ligne l’article : utiliser les photos (01) – 01(2) – 01(3) – 01 (4) – 01 (5) – 01 (8)

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Le coin « Portrait »

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Le coin « Portrait »

Partie 2 : le robot en tant que masque. J’apprécie l’idée que les murs soient habillés de miroirs, comme pour rappeler que le miroir est le reflet de l’âme. Et j’ose imaginer sans peine que je me ballade dans la rue avec le masque d’un super héros.

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Le coin « Portrait »

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Le coin « Portrait »

Le coin « Futur »
Le 1er étage est également composé de deux parties distinctes. Un coin m’a beaucoup amusée. Il y a 3 petites alcôves, chacune d’entre-elles pour écouter des extraits musicaux parlant de futur, cybernétique, robots, industrialisation, etc. : Queen, Daft Punk, Rondo Veneziano (hé oui), et plein d’autres. Dans chaque alcôve, il y a 3 boutons de sélection à choix. Comme je veux tout entendre, voici mon scénario :

  • Alcôve 1 : J’appuie sur un bouton Nr 1, puis je change de bande sonore. La bande sonore Nr 1 tourne toujours. Puis la Nr 2, puis la Nr 3. En même temps. Je ris. Zut. Je ne peux pas éteindre.
  • Alcôve 2 : J’appuie sur un bouton Nr 1, puis je change de bande sonore. La bande sonore Nr 1 tourne toujours. Puis la Nr 2, puis la Nr 3. Mouarfff…
  • Alcôve 3 : vous connaissez la musique, je recommence. Okay – je sors, je suis une vraie gamine.

Je suis accueillie de l’autre côté du couloir par un montage de 3 projecteurs diffusant des images différentes, tournant en boucle : Baxter dirigé par le magicien suisse Marco Tempest (un techno-illusionniste que j’ai rencontré à plusieurs reprises et dont j’ai pu apprécier les talents), les concours de « Soccer Robot » (football entre robots) ou comment ressentir de l’empathie pour des machines qui se battent (et je vous assure que c’est hilarant : ça vaut le « best of » des robots qui chutent lors du dernier DARPA Challenge de juin 2015), Prof. Ishiguro et son visage robotique et plein d’autres encore. Je reste assise un sacré moment à observer les écrans où les images défilent silencieusement, sur un fauteuil assez confortable (qui manque de coussins, mais bon).

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Le coin « Futur »

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Le coin « Futur »

A quelques mètres de là, je me trouve nez-à-nez avec Nao, l’adorable petit humanoïde développé par la compagnie française Aldebaran Robotics (propriété du groupe japonais SoftBank Group, qui en détient 78,5%), qui me défie en me hélant, car il m’a vue passer (« vue » n’est peut-être pas la bonne définition. Il m’a « sentie »). Il me demande de lui donner des fiches qu’il reconnaît (ou pas si je me trompe intentionnellement) et me décrit le contenu de l’image qu’il voit (un roman, une image, etc.). Quelques objets sont parsemés ici et là (un hexapode, un drone…).

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Le coin « NAO »

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Le coin « NAO »

Et le clou de l’expo se trouve de l’autre côté du couloir : la création de Patrick Tresset, le robot qui dessine le portait. J’en ai tellement entendu parler depuis plus d’un an. Avec le plus grand plaisir, je me prête au jeu pendant 20 minutes (au choix : 20, 30 ou 60 minutes). Le résultant est époustouflant, je l’avoue.

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Le coin « Portrait »

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Le coin « Portrait »

Encore un étage à grimper, et c’est la passerelle qui mène à l’espace Jules Verne, un environnement digne du rat de bibliothèque que je suis. Un écran géant passe des films en noir/blanc, des affiches des livres d’Isaac Assimov, et des robots en exposition (ainsi que bien sûr, Goldorak).

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs - Espace Jules Verne

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs – Espace Jules Verne

Oui, c’est une belle ballade pour une demi-journée, mais pas avec des enfants en bas âge. Ils s’ennuieront, car il y a beaucoup à lire. Ce qui est intéressant pour les petits, c’est Nao. Et c’est le seul avec lequel on peut interagir. Ou pour essayer de les tenir tranquille SANS bouger pendant 20 minutes en se faisant tirer le portrait. Par contre, allez explorer le dossier de presse qui liste les nombreux ateliers pour enfants qui auront lieu tout au long de l’année !

I-Robot – L’Univers Fantastique des Robots à la Maison d’Ailleurs
Maison d’Ailleurs – Yverdon-Les-Bains
Exposition « Portrait-Robot » du 21 juin 2015 au 31 janvier 2016

www.ailleurs.ch

[Stéphanie Nassenstein]