Première de «Spectre» à Zurich: Dave Bautista

Le plus célèbre espion de sa Majesté, James Bond, est de retour sur les écrans avec Spectre – 007, sa 24e mission au cinéma.


La Grande-Première Suisse a été célébrée en grande pompe le 27 octobre à Zürich, en présence des acteurs Dave Bautista, Naomie Harris et du producteur associé Gregg Wilson. Une occasion pour Daily Movies de poser quelques questions au grand méchant de cette nouvelle saga et de demander au producteur Gregg Wilson à quand un tournage en Suisse !

La Première mondiale de SPECTRE à Londres…
Dave Bautista : Le fait d’être en présence de la famille royale, le tapis rouge…tout ça m’a terrifié ! (Rires). Ma femme a été d’une grande aide et on a pu se soutenir moralement. J’ai beaucoup aimé interagir avec les fans qui étaient aussi excités que nous à l’idée de découvrir le film.

Gregg Wilson : C’était vraiment spectaculaire ! Le film a été très bien reçu.

Jouer un méchant de la franchise…
Dave Bautista : J’ai senti qu’une grande responsabilité pesait sur mes épaules, mais l’excitation l’a emporté sur le reste. Malgré la pression, j’avais hâte de travailler avec Sam Mendes. Probablement qu’on ne se rend pas compte à quel point il nous a dirigé, mais SPECTRE a été un travail de longue haleine. Même si je ne dis pas grand chose dans le film, il fallait que mon langage corporel soit au point.

Se battre en costard…
Dave Bautista : Je vis en Floride, donc c’est plutôt bizarre pour moi de porter plus qu’un short et un T-shirt. (Rires). Pour cette scène de combat dans le train à laquelle vous faites référence, j’ai essayé d’être le plus disponible possible et ouvert à la vision de Sam et Daniel.

SPECTRE vs. SKYFALL
Gregg Wilson : Je peux vous dire que le spectacle est plus impressionnant que jamais ! SPECTRE a une logistique beaucoup plus complexe que le volet précédent. Pour nous, le plus important a été de nous dépasser et de faire encore mieux que sur SKYFALL. J’espère que les spectateurs apprécieront la scène d’ouverture au Mexique, qui est l’une des scènes les plus flamboyantes du film. 1500 – 2000 figurants par jours étaient sur cette place. Les scènes les plus acrobatiques ont évidemment été tournées sans qu’aucun danger pour nos figurants.

Le prochain volet de James Bond…
Gregg Wilson : Après trois années de travail sur SPECTRE, je pense qu’on va d’abord apprécier le moment présent, et peut-être que dans 6 mois, nous allons nous pencher sur le prochain volet.

Tourner en Suisse…
Gregg Wilson : La dernière fois que je suis venu en Suisse, nous faisions des repérages pour SPECTRE. Cette fois-ci, nous avons préféré l’Autriche, qui offrait un package plus intéressant. Nous avons vu des endroits magnifiques ici, donc nous n’excluons pas la possibilité de revenir en suisse pour tourner un BOND.

Grande-Première Suisse de Spectre-007 (Red Carpet) par TheDailyMovies