JURASSIC WORLD, LE MONDE D’APRES – La Boucle est bouclée

A lire aussi

Freya
Freya
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Alors que Claire, Owen et Maddie se cachent dans une maisonnette au cœur de la forêt, les dinosaures ont envahi le monde des hommes. Certains s’acclimatent mieux que d’autres et la cohabitation est difficile. Biosyn reprend en secret des expériences génétiques commencées par Ingen affichant un visage faussement transparent d’entreprise soucieuse du respect de la nature, des dinosaures et des humains. La professeure Ellie Stattler se bat pour la sauvegarde des créatures du crétacé en parallèle avec une enquête sur Biosyn. Elle sollicite l’aide d’Alan Grant et de Ian Malcolm, respectivement sur un site de fouilles et occupant un poste prestigieux au sein de Biosyn. Après que Maddie et la progéniture de Blue se soient faites enlevées, Claire et Owen partent à leur poursuite pour atterrir également chez Biosyn…

Un dernier volet, c’est certain, truffé de références aux films précédents et particulièrement au premier Jurassic Park et non World. Les fans apprécieront les nombreux clins d’œil tels que les costumes et accessoires, les prises de vues ou encore les situations. En ce sens, la spirale retrouve son origine. Bien qu’il y ait nombres d’illogismes, le public aimant fermera volontiers les yeux pour profiter du spectacle toujours aussi époustouflant que nous offrent les dinos, même s’ils ne sont pas tout à fait réels… Hélas. Les acteurs du début de la saga s’amusent clairement alors que les plus jeunes sont très concentrés et intimidés quelques fois par leurs aînées. Après tout, eux aussi ont grandi face à l’emblématique trio spécialiste des dinosaures. Par rapport aux livres, et là, je m’adresse aux fans, le personnage de Dodgson est surévalué alors qu’il avait été dévalué lors de sa première apparition.

Décidément, ce personnage n’est pas dépeint à sa juste valeur. C’est comme celui du docteur Wu qui est toujours en vie… Michael Crichton ne devait pas envisager l’ampleur que son premier livre allait prendre, et même après avoir accepté d’écrire le second sur demande de la production de la franchise, le succès était précaire. Aujourd’hui, il est difficile de concevoir le paysage cinématographique d’action et de science-fiction sans le monde de Mr. Crichton. Certes, les films sont tous utiles, même Jurassic Park III. Ils permettent d’étoffer les personnages, d’utiliser des détails initiaux laissés de côté dans le premier opus et enfin de sublimer l’œuvre originale. Par contre, il faudrait vraiment laisser là cette saga pour ne pas l’abîmer. Nous sommes assis au bord du précipice, les pieds ballants dans le vide prêts à gâcher la magie si une suite n’est que soupçonnée. Six films, c’est parfait ! De plus, avoir réuni les acteurs du départ est ingénieux et tellement satisfaisant que tirer sur la corde du succès serait idiot. Laissons la place à d’autres histoires merveilleuses, et laissons celle-ci rester dans la légende qu’elle s’est déjà aménagée.

Côté technique, le scénario est brillant, la réalisation n’a rien à lui envier, les effets spéciaux bien que plus numérisés, restent incroyable, les animatroniques sont adorables comme à leur habitude, les décors sont majestueux et la musique… aah, la musique de Jurassic Park et World fera toujours partie des plus belles partitions du cinéma. Qui ne reconnaît pas les premières notes, même sans mettre forcément un nom dessus ? Les fans ont le cœur qui gonfle à chaque écoute et les autres se disent : « Ah ! Ça, je connais ! ». La preuve, s’il en est encore nécessaire, que ce monde est indissociable à présent de notre histoire humaine. Quand on aime, on dépense sans compter…

Jurassic World 3 : Dominion
Jurassic World : Le monde d’après
USA – 2021 – Action – Aventure – Science-fiction
Réalisateur: Colin Trevorrow
Casting: Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, DeWanda Wise, Laura Dern, BD Wong, Sam Neill, Omar Sy
Universal Pictures
08.06.2022 au cinéma

- Publicité -

L’Homme parfait

I’m Your Man

Elvis

THE BLACK PHONE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Abonnement -
Abonne toi à Daily Movies
- Publicité -