Contrairement à ce que les films Hallmark veulent nous faire croire, Noël n’est pas toujours un événement joyeux et de tout repos. « Krampus » en est le parfait exemple.



Chaque année, les parents du jeune Max invitent, à son grand désarroi, le reste de la famille pour se réunir à cette occasion. Fatigué d’observer les membres se déchirer entre eux, Max perd espoir et renonce à l’esprit de Noël. Dès lors, une tempête de neige vient assaillir la ville, les laissant ainsi coincés dans cette maison, sans électricité. Si seulement la punition pour s’être mal comporté, se résumait à recevoir du charbon dans un soulier ! Max voulait une famille unie et comme dit le dicton, on sème ce que l’on récolte, mais à quel prix…

Si vous vous attendiez à voir un film violent et sanglant, passez votre chemin. Dans ses premières minutes, « Krampus » a l’air prometteur, puisqu’il prend le contre-pied de cette vision, que les fêtes de Noël sont un temps heureux où les vœux de chacun se réalisent. En effet, il nous offre un beau ralenti de cette tradition, transformée en un désastre commercial. Toutefois, cela sera l’unique moment du film où l’on sera quelque peu impressionné. Certes, le visuel charme avec ses couleurs froides, la faible luminosité et ses créatures qui sortent de l’ordinaire. Le réalisateur réussit à créer un climat de détresse, à nous donner envie de soutenir ces personnages que l’on a appris à aimer, malgré leurs défauts. Cependant, d’un point de vue général, le film manque d’imagination et le climax est trop banal. Dommage !

Réalisateur: Michael Dougherty
Avec Adam Scott, Toni Collette, David Koechner, Allison Tolman
Distributeur: Universal

"Krampus": un Noël pas comme les autres
2.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.