Krull de James Horner

Hommage au grand compositeur James Horner, décédé en juin dernier, avec cette perle issue de sa riche carrière.


Dans la multitude de scores que le compositeur nous a laissés en héritage après sa mort soudaine et tragique il y a deux mois de cela, difficile de faire un choix. Pourtant, certains nous auront marqués plus que d’autres, comme la musique de ce nanar de science-fiction de 1983. Difficile de ne pas défaillir de plaisir face à une telle maîtrise orchestrale et mélodique. Seulement âgé de 30 ans, James Horner livre là son chef-d’œuvre, sa B.O. la plus riche thématiquement. En s’attardant sur les deux premiers morceaux « Riding the Fire Mares » et « Slayer’s Attack », durant respectivement 5:24 et 9:22, on constate déjà que Horner pose mieux les bases de son univers musical que la plupart des compositeurs en activité. Avec un thème foudroyant, « Widow’s Web » s’impose comme la suite logique de ce morceau de bravoure.

Ce score habité et mythique continue sur sa lancée avec le sublime « The Widow’s Lullaby ». Rares sont les compositeurs à atteindre une telle maturité dans l’écriture aussi tôt dans leur carrière, et même si la suite de son œuvre a beaucoup divisé, difficile de trouver quelque chose à redire à cette bande-originale anthologique, amenée à marquer les esprits qui s’attarderont à son écoute. On ne peut que vous conseiller le voyage auditif.

Krull
James Horner
Southern Cross Records Inc.