1.6 C
Munich
jeudi, avril 18, 2024
- Publicité -

KUNG FU PANDA 4 – Le Guerrier Dragon prend du Galon

Claire Blanchard-Buffon
Claire Blanchard-Buffon
Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Po est à nouveau devant un dilemme important : prendre le statut de guide spirituel de la Vallée de la Paix ou rester le Guerrier Dragon. Pendant qu’il se pose des questions sur sa capacité à succéder à Oogway, une nouvelle menace apparaît en la personne d’une sorcière caméléon aux noirs desseins. Sans l’aide des Cinq Cyclones le fameux panda part seul combattre la magicienne polymorphe afin, comme toujours, de garder l’équilibre dans le monde.

Un quatrième chapitre avec moins de saveur que les trois autres qui jouissaient chacun d’une histoire originale. Le scénario prend un peu de chaque chapitre pour en créer un autre, ce qui est bien dommage. Je suis certaine que les scénaristes d’Universal sont dotés de plus de créativité que cela. Malgré tout, ce film est tout de même une suite suffisante pour les fans, même sans la moitié des personnages phares. Il est déstabilisant de ne pas retrouver les Cinq Cyclones, ou presque. Po prend naturellement de la place, mais sans antagonistes amicaux, c’est un vide qui ne sait se combler, que le spectateur ressent tout au long de l’intrigue. La facilité des combats est elle aussi quelque peu banale. On admire le visuel bien sûr, mais pas au point de la fascination non plus. Il y a des détails musicaux qui font la différence positivement dans tout ce réchauffé.

Une version de Crazy Train de Ozzy Osbourne dans un caractère fantasque et d’une interprétation assez libre, plus libre que celle de Pat Boone en son temps. Il faudra patienter la fin du film pour entendre la reprise de One More Time de Britney Spears par Jack Black dans un style grandiose qui améliore grandement le titre déjà tube.

Visuellement, on retrouve tous les grands-maîtres du kung fu comme dans une réunion d’anciens étudiants, avec la même nostalgie et le même engouement que lors de la reconnaissance des statues dans un musée de cire.

Certes ce film est un grand inutile dans l’univers de Kung Fu Panda, mais l’énergie globale est au rendez-vous. Toutes les suites ont des chapitres moins reluisants, c’est ce qu’il faut se dire. Les enfants s’amuseront assurément et les parents passeront un bon moment en famille. Avec la série déjà existante, espérons qu’il n’y aura pas un chapitre cinématographique de plus. Il faut laisser les légendes se reposer.

Kung Fu Panda 4
US – 2024 – 94min – Animation 
De Joel Crawford 
Universal Pictures
27.03.2024 au cinéma

Article précédent
Article suivant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -