Monica De Almeida revient avec un spin-off de Ladies Happy Hour, « Happy Célibat ». Cette nouvelle série parlera de la vie du quotidien des célibataires de façon comique et décalée, mais cette fois-ci avec des rôles masculins qui auront leur mot à dire ! La créatrice nous en parle et nous dévoile ses intentions. Produit par Seven prod et réalisée par Monica De Almeida et Marc Décosterd, ce duo nous réserve encore quelques surprises.


Comment vous est venue l’idée de la série ?
Pendant le tournage de Ladies Happy Hour, j’avais déjà en tête cette nouvelle série. Je voulais faire évoluer certains personnages, mais avant tout , je voulais créer des rôles masculins pour donner du relief aux histoires des célibataires et avoir des points de vues différents.

Quels personnages masculins avez-vous créé et quels sont leur personnalité ?
J’ai créé trois caractères bien distincts. Il y a les colocataires d’Alex qui sont Simon et Max. Simon est l’intellectuel du groupe et le militant actif. Il aime la paix et le calme dans la maison. Max est le sportif et le maniaque du rangement. Il agace ses colocs avec ses manies de « mister parfait ». Puis, il y a Patrick qui est le père de Matilda, fraîchement divorcé.

Vous avez également ajouté un rôle d’une petite fille ?
Oui, je voulais montrer le quotidien des mamans célibataires. Victoria, joué par Solène, est la petite fille de 6 ans de Jessica. Elle apporte un regard sur les difficultés des parents célibataires. Bien évidemment, les scènes sont comiques et légères, mais on montrera les petits tracas fréquents.

Il semblerait que vous ayez élargi le casting hors frontières ?
Oui, c’est assez incroyable ! J’ai trouvé les comédiens grâce à mon réseau et à des rencontres lors de la série Ladies Happy Hour. Jason (Simon) et Ludovic (Max) vivent à Londres depuis quelques années, J’ai fait le casting à distance grâce aux nouvelles technologies. J’avais une idée assez précise de ce que je voulais pour ces deux rôles. Lors du casting, mon choix a été rapide. De plus, les deux comédiens se connaissaient ce qui facilitait les relations et leur complicité sur le tournage.

Combien de temps de tournage pour un épisode ? Vous avez tourné combien de jours ?
Le rythme de tournage de Happy Célibat est très soutenu par rapport à la moyenne à cause des inserts comiques qui illustrent les dialogues. En cinq jours, nous avons tourné 40 inserts en plus des scènes principales pour avoir cinq épisodes. Pour y arriver, il est essentiel d’avoir une équipe de tournage compétente, d’être très rigoureux sur l’organisation et d’anticiper un maximum de situations en amont.

Vous travaillez toujours Marc Décosterd pour la réalisation de cette nouvelle série ?
Avec Marc, on forme un vrai duo sur mes séries. J’aime beaucoup notre collaboration et on est complémentaire dans la réalisation. Pendant le tournage, chacun à son tour s’occupe soit de la direction des comédiens, soit de la réalisation image avec le chef opérateur. Du coup, on est en parallèle sur tous les fronts, ce qui permet d’avancer plus vite. Comme on se connaît bien, ça facilite la collaboration sur le tournage et on peut vraiment compter l’un sur l’autre.

Quand est-ce que la série sera diffusée et sur quels réseaux ?
Nous avons prévu une diffusion en février 2018. Les épisodes seront diffusés sur La télé Vaud-Fribourg et en parallèle sur la page Facebook de Retraites Populaires et par la suite sur YouTube et autres réseaux sociaux. Pour rester informé, vous pouvez vous abonner à notre page Facebook ou aller sur le site internet de la série : www.happycelibat.com