5.4 C
Suisse
18 avril 2021

S'abonner au magazine

« Lausanne Fantasy 2019 » : Gerald Home, bienvenue en Suisse !

"La différence, c'est le temps".

-

Si son nom est relativement inconnu du grand public, Gerald Home reste pourtant un comédien habitué aux grosses productions des années 80. Marionnettiste également, il a nous a expliqué en quoi consiste son métier et son lien avec « Audrey 2 ».


Bonjour et bienvenue à Lausanne. Merci de prendre de votre temps pour notre interview. Je la commence donc en voulant savoir si c’est votre première venue en Suisse ? Non, c’est la 1ère fois que je viens en Suisse et je suis ravi d’être ici.

Vous avez notamment une carrière de marionnettiste. Comment celle-ci a débuté ? J’ai fait une école dramatique et nous représentions tout ce que nous pouvions au travers de mimes. Parce que miner, c’est jouer mais sans prononcer de mots. C’est pourquoi j’avais commencé cette formation. Dans une telle école, on apprend aussi à interpréter à l’intérieur d’un masque.

A part « Star War : Le Retour du Jedi », vous étiez également marionnettiste pour « La Petite Boutique des Horreurs ». Quelles différences aviez-vous perçues entre les 2 tournages ? « Little Shop of Horror », « La Petite Boutique des Horreurs, qui a été réalisé par Frank Oz. Ok. Tout le monde sait que Frank Oz vient des « Muppets ». Il était donc un marionnettiste. Et ce qui est magnifique avec la gestion d’ « Audrey 2 » (la plante de « La Petite Boutique des Horreurs »), c’est qu’elle avait énormément de câbles et aucun effet spécial. C’était des marionnettistes utilisant des câbles, comme ça (il montre un exemple).

Et si vous essayiez de déplacer un câble, chacun de ceux-ci était divisé avec 3 autres câbles, puis 3 autres parties. Et quand le directeur dit que l’action est vraiment libre et que vous jouez la comédie, vous allez… « Mean Green Mother From Outer Space » (chanson de « La Petite Boutique des Horreurs ») … Déstabilisant, c’est déstabilisant ou grisant. J’ai également participé à la toute dernière chanson « Mean Green Mother From Outer Space ». J’avais 6 cosses, les petites cosses chantantes. J’en avais 3 dans cette main (il la montre) et 3 dans l’autre. Et toujours, toujours, toujours des « Coupez ! », parce que quelque chose de mauvais arrivait.

Mais, c’est ce qu’il se passe quand on utilise des câbles, pas des images de synthèse. Frank Oz, parce qu’il était marionnettiste, il l’a compris. Il était très patient. Il n’a jamais perdu son sang-froid. Il savait exactement quel était le problème. Le problème n’était pas les marionnettistes. Le problème c’est la technologie. Mais, il suffit de le refaire encore, et encore. C’est pourquoi nous avons fait « Audrey 2 » pendant 6 semaines. Jusqu’à ce qu’il soit bien fait. C’était donc une grande différence.

Et avec « Le Retour du Jedi », nous étions censés vraiment être mis en avant. Cela signifie qu’il y a eu beaucoup de scènes avec « Jabba Le Hutt ». Et nous avons répété 1 jour et demi avant le début du tournage. Vous savez, juste nous, les 10 marionnettistes, les 9 mimes, dont l’un était moi. Personne d’autre sur le plateau de « Jabba », juste nous pendant 1 jour et demi pour répéter.

Mais ce qui s’est passé le lundi suivant, lorsque le tournage commença, on avait les figurants, le casting principal (Carrie, Harrison, Mark), les gens de la production, les menuisiers, les maquilleurs, ceux pour l’éclairage… Une bonne centaine de personnes. On était un peu perdus parmi toutes ces autres personnes. Vous savez, quand vous avez beaucoup de gens sur le plateau et vous avez beaucoup de scènes pour filmer, c’est très stressant. Vous avez peut-être 1 répétition et ensuite, 2 prises. C’était donc la grande différence entre être en train de filmer « Jedi » et « La Petite Boutique des Horreurs ».

Vous préférez des films avec des effets spéciaux ou sans ? D’ACCORD… Je suis acteur depuis 42 ans et durant ces 42 années, vous faites de tout. J’ai fait beaucoup de théâtre. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de théâtre. J’ai fait beaucoup de télévision, de publicités. Pas tant de films, parce qu’il n’y a pas tant de films réalisés. J’ai fait plus de films ces 10 dernières années, que j’en ai fait au cours des 30 dernières années.

Je portais des masques dans « Le Retour du Jedi » et dans d’autres productions. Mais en général, j’ai vu… Vous faites le travail, quel qu’il soit. Si le travail a des effets spéciaux, vous faites des effets spéciaux. Vous savez, si vous portez un masque, portez le masque. Avec le genre d’acteur que je suis, on peut faire de moi presque ce qu’on veut.

Vous préférez les séries tv ou le format cinéma ? Oh, wow ! Je pense que tous les acteurs préfèrent le cinéma parce que vous voulez voir votre visage sur grand écran. Mais la télévision, j’ai fait beaucoup de télévision pour les enfants… Et, c’est amusant. C’est très souvent de la comédie. Et c’est bien, parce que je joue beaucoup de rôles sérieux au théâtre, mais à la télévision, je fais beaucoup de comédies. Si vous voulez voir une de mes publicités (rire), qui était diffusée dans toute l’Europe, sauf en France… Mais peut-être qu’elle a quand même été montrée en Suisse au début des années 90 : « Monsieur Muscles » (en réalité, « Mr. Propre »). Pour le nettoyage des salles de bain, des fenêtres et tout ça. Si vous cherchez sur « Google » Gerald Home, « Monsieur Muscles », vous le trouverez.

Etes-vous toujours marionnettiste ? Oui, oui, oui, oui. Je ne sais pas si vous connaissez Kate Bush ? La chanteuse Kate Bush. Oui, elle est brillante. Il y a quelques années, elle a fait un nouvel album et sur l’album il y avait une chanson appelée « Roi de la Montagne ». Et qui était « Le Roi » ? Elvis, Elvis Presley. Et elle a eu l’idée d’une vidéo. Est-ce que vous vous souvenez quand Elvis avant de mourir, il faisait Las Vegas et il était gros et il avait le costume blanc ? Elle a eu ce costume blanc et parfois, elle le berçait comme une mère qui berce un enfant. Et parfois, le costume s’envolait sur la corde à linge, avec des chemises et des t-shirts.

Et elle a dit à sa maison de disques : « Je veux faire une vidéo et nous aurons une marionnette pour faire fonctionner le costume blanc ». Parce que c’est une marionnette, le costume blanc et se sera un écran bleu, ou vert. Vous ne verrez donc pas les marionnettistes. Vous verrez juste le costume blanc voler et que je le berce. Et la maison de disques a dit : « Vous êtes sûre de montrer les marionnettistes ? Vous savez, nous pouvons le faire avec des effets spéciaux ». Et elle a dit : « Non, je ne veux pas d’effets numériques. Je veux des êtres humains. Vous ne verrez pas les marionnettistes, mais on doit voir la chaleur humaine ».

Laurent Billeter
Le 7ème Art, pour moi c'est tout une histoire, Plus qu'une passion, qu'une grande occupation, D'Hollywood à Bollywood, De Michael Bay à Jean Marais, Je me complais dans ce milieu fabuleux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

BON à SAVOIR

SUIVEZ-NOUS

4,155FansLike
10,000FollowersFollow
748FollowersFollow
645SubscribersSubscribe