Le procès d’Iphigénie au Grand-Théâtre de Genève

Plus de 1000 personnes sont venues assister le 3 février dernier au duel qui opposait sur la scène du Grand-Théâtre, Maître Marc Bonnant, ancien bâtonnier et célèbre avocat genevois dont on ne compte plus les plaidoiries théâtrales, et son complice, Bernard-Henri Lévy, écrivain et philosophe. En effet après le succès l’an dernier du ‘Le cas Wagner – Wagner était-il antisémite?’, les deux orateurs étaient à nouveau réunis pour s’attaquer à un nouveau procès fictif, celui d’Iphigénie, célèbre figure de l’antiquité qui a inspiré tour à tour Euripide, Racine ou Goethe.

Le spectacle a commencé par un extrait de la pièce ‘Iphigénie en Tauride’ de Goethe brillamment interprété par les comédiens Alain Carré et Isabelle Caillat. BHL puis Me Bonnant se sont ensuite mesurés durant environ une demi-heure chacun dans l’arène qu’était devenue pour un soir la scène du Grand-Théâtre. Puis nouvel extrait de la pièce suivi à nouveau d’une longue diatribe de BHL (près de 45 minutes) puis plus courte mais tout aussi brillante de Marc Bonnant (15 minutes). Le spectacle qui devait durer 2 heures initialement a duré 2h 30 pour le plus grand plaisir du public. Plutôt qu’un réel duel, les deux hommes ont surtout débattu de la métamorphose du mythe au fil du temps, des sacrifices comme fondement des sociétés. On ne saurait résumer la pensée des deux orateurs tant elle est riche et féconde. Improvisant debout sur scène, ils ont livré tous deux de magnifiques partitions ! Le public est resté admiratif devant de tels jaillissements et envols de la pensée.

Si vous êtes de celles et ceux qui ne se lassent pas d’entendre Marc Bonnant, rendez-vous du 19 au 22 mars prochains à l’espace culturel des Terreaux à Lausanne où la star du barreau livrera un procès à Socrate, Jésus et Rousseau. Attention, dépêchez-vous car les places partent comme des petits pains et certaines représentations affichent déjà complet.

Le procès d’Iphigénie au Grand-Théâtre de Genève
Avec Marc Bonnant, Bernard Henri Levy, Alain Carré et la participation exceptionnelle d’Isabelle Caillat
Le 3 février 2015 à 19h 30
Mise en scène . Alain Carré
www.geneveopera.ch