4.4 C
Munich
mardi, février 27, 2024
- Publicité -

Le serment de Pamfir : Histoire de famille !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Tradition, religion, famille et vengeance sont les thèmes abordés dans le premier long-métrage du réalisateur ukrainien Dymytro Sukhilytkyy-Sobchuk. Cette œuvre présente les difficultés d’un père à protéger et guider son fils dans une région où tout est permis.


Plus d’une année que le conflit en Ukraine s’éternise et tout ce qui a trait de près ou de loin à cette tragédie est scrupuleusement étudié par les spécialistes. On aurait tendance à croire que cette nouvelle production venue du pays concerné est une histoire politique. Eh bien non… cette œuvre du scénariste et metteur en scène ukrainien, Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk, qui a été la sensation de la quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2022 est une fresque surprenante qui met au premier plan la famille et la survie dans un milieu corrompu.

Pamfir (la pierre) ou Le serment de Pamfir raconte l’histoire d’un père fort et aimant, ancien lutteur, qui se bat au quotidien pour que son fils Nazar suive une meilleure trajectoire que lui. D’une puissance réaliste, cette production associe traditions populaires et cinéma de genre, faisant du personnage principal de cette création une sorte d’héros mythique de l’Ouest ukrainien en lutte contre l’ignorance.

Même si des scènes, des propos et des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs, ce long-métrage violent est intéressant à découvrir, car c’est un monde méconnu du grand public.

Parti travailler en Pologne, ce père de famille est revenu dans son village natal situé dans la campagne ukrainienne proche de la Roumanie. Résolu à en terminer avec des affaires de contrebande, activité usuelle dans cette région du monde, l’ancien lutteur est forcé de mener à terme une dernière mission clandestine lors des célébrations de Malanka (carnaval d’hiver) pour couvrir une dette occasionnée par son fils…

Ce premier métrage du cinéaste ukrainien, est un film particulier, qui projette son personnage dans une lutte sans merci. Ancré dans les Carpates de l’oblast de Tchernivtsi, où se mêlent rites païens et croyances en la Sainte Trinité, le récit fait ressurgir un passé trouble et des peurs légitimes.

Grâce à une mise en scène toujours en mouvement et une habileté virtuose à chorégraphier les corps, le réalisateur confère à son film un souffle remarquable et provoque des sensations intenses, que vient renforcer une photographie aux tonalités colorées.

Le film se déroule durant la Malanka, une fête traditionnelle ukrainienne aussi appelée carnaval ou bacchanale. C’est une tradition ancestrale où chaque participant doit porter un masque bien spécifique et endosse un rôle social différent. Dans l’ouest de l’Ukraine, on organise cette fête la nuit du 13 au 14 janvier.

L’auteur originaire de la région, considère ce film comme l’aboutissement d’une évolution dans son parcours. Il a signé plusieurs courts, dont Intersection, et le documentaire, Krasna Malanka (2013) qui s’attachait à ceux qui préparaient le carnaval. Dans cette région, beaucoup de choses sont « hors normes », en particulier la pratique de la contrebande, sur laquelle le cinéaste a recueilli de nombreux témoignages de personnes de tout âge qui ont basculé dans le trafic. À travers l’histoire de Pamfir, Dmytro voulait aborder la question de l’émigration ukrainienne tout en racontant l’histoire d’un homme ordinaire poussé au désespoir et du gouffre qui sépare l’Ukraine et l’Union Européenne.

Le réalisateur explique également que sa mission, en tant que réalisateur, consistait à concevoir un film axé sur l’action, avec un minimum de dialogues, reposant sur une histoire universelle, accessible et émouvante.

Pamfir (Le serment de Pamfir)
UA, FR, PL, CL, LX – 2022 – 100min – Drama 
Réalisateur:Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk 
Acteur:Oleksandr Yatsentyuk, Stanislav Potiak, Solomiia Kyrylova, Olena Khokhlatkina, Miroslav Makoviychuk, Ivan Sharan, Oleksandr Yarema, Andrii Kyrylchuk, Igor Danchuk, Petro Chychuk 
Trigon-Films
22.02.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -