Un succès: Plus de 17'000 entrées ont été comptabilisées lors de la 18e édition de Internationale Kurzfilmtage Winterthur.

Un succès: Plus de 17’000 entrées ont été comptabilisées lors de la 18e édition de Internationale Kurzfilmtage Winterthur.

Record d’affluence et forte présence féminine : Jennifer Reeder et Ursula Meier remportent la compétition!

La réalisatrice américaine Jennifer Reeder remporte le Grand Prix de la 18e édition du meilleur festival du court-métrage de las Suisse «Internationale Kurzfilmtage Winterthur». Le Prix de l’Encouragement revient au cinéaste l’américano-ougandais Ntare Guma Mbaho Mwine. Le Prix pour le Meilleur Film Suisse est attribué à Ursula Meier et le jury remet le Prix de la Meilleure Photographie Suisse à Aurelio Buchwalder. Le Prix du Public revient à la jeune Suisse Rohna Mühlebach. Joli coup pour la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD): pour la deuxième fois consécutive une étudiante en Bachelor de la HEAD remporte le Prix des Ecoles Suisses de Cinéma.

Les cinq membres du Jury de la 18e édition d’Internationale Kurzfilmtage Winterthur ont passé une semaine intense à visionner et évaluer 37 films de 27 pays différents en Compétition Internationale. Le Jury, constitué de Jonathan Pouthier, Michael Sennhauser, Joke Ballintijn, Yael Bartana et Monia Chokri, remet le Grand Prix (CHF 12’000.–, SRG SSR) à la cinéaste américaine Jennifer Reeder pour son film «A Million Miles Away». Reeder, qui était elle-même membre du Jury au Kurzfilmtage l’année passée, a su convaincre le jury grâce à la structure narrative de son film: A travers la musique, des références à la culture populaire et des renversements de rôles surprenants, la réalisatrice canalise l’agressivité adolescente et leur compassion dans une célébration de l’énergie féminine. Le Prix d’Encouragement (CHF 10’000.–, Sulzer-Stiftung Winterthur) revient à «Kuhani» de Ntare Guma Mbaho Mwine. Le cinéaste, âgé de 47 ans, a impressionné le Jury avec son film sur un homosexuel en Uganda. La force des images traite d’une manière surprenante et parfois choquante d’homophobie, de préjugés et du non-respect des droits humains tout en déconstruisant ces problématiques.

De retour à Winterthour: le Meilleur Film Suisse de Ursula Meier
Le Jury remet le Prix du Meilleur Film Suisse (CHF 10’000.-, suissimage/SSA) pour le film «Tišina mujo» réalisé par la cinéaste genevoise Ursula Meier, établie en Belgique. La cinéaste, âgée de 43 ans, n’en est pas à son premier prix à Winterthour : en 2011, elle remporte le Prix d’Encouragement avec son film «Tous à Table». «Cela fait déjà longtemps que nous soulignons que le court métrage n’est pas une simple carte de visite pour se faire un nom dans le milieu du long métrage. Ceci est aussi valable en Suisse et Meier le confirme à travers sa carrière. Depuis 2001, elle a reçu deux fois le Prix du Cinéma Suisse pour ses longs métrages. Avec ,L’Enfant d’en haut’, elle remporte l’Ours d’Or à la Berlinale», explique John Canciani, très content du choix du Jury. Le Jury voit dans «Tišina mujo» un exemple parfait de la portée qu’un court métrage peut avoir. Le travail de Meier fait le lien entre douleur personnelle et douleur collective, entre perte et souvenir et la jeune génération qui émerge d’un passé encore présent à Sarajevo. Le film raconte une grande et douloureuse histoire d’une façon bouleversante et intimiste. Une Mention spéciale revient à la réalisatrice originaire de Thurgovie et établie à Winterthour, Olga Titus pour son film expérimental «o my». Le Prix de la Meilleure Photographie Suisse (CHF 11’500.-, prix en prestation offert par NIKON AG) est décerné au bâlois Aurelio Buchwalder pour son travail sur «Wandelzeit – Eine Gletscherperformance» du cinéaste Jan-Eric Mack de Winterthour. Buchwalder a su convaincre le Jury «pour le magnifique travail de gros plans et de plans larges, pour la lumière et l’obscurité juxtaposées dans un même plan, pour la façon de rendre les personnes, les paysages, la glace et l’eau une vraie expérience cinématographique».

Deux prix remis à la relève du cinéma, un scénario et le Prix du Public
Sur les 37 films en Compétition Internationale et les 19 en Compétition Suisse, le Prix du Public (CHF 10’000.-, sponsorisé par la Zürcher Kantonalbank) est attribué au court métrage de fiction «Abseits der Autobahn» («Off the Highway») réalisé par la cinéaste originaire de Thurgovie, Rohna Mühlebach. Connu depuis jeudi, le Prix des Ecoles Suisses de Cinéma (CHF 5000.-, SRG SSR) revient pour la deuxième fois consécutive à une étudiante en Bachelor de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD), Moïra Pitteloud pour son film «L’Offre». Le jeune public a visionné les films du Programme pour le jeune public, spécialement conçu pour cette audience. Le Jury des jeunes a remis le Prix de la Jeunesse (CHF 500.-) à «Tastes Like Chicken?» réalisé par le cinéaste brésilien Quico Meirelles. Le Prix Shortrun (CHF 12’000.-, tweaklab – prix en prestation de post-production), est remis à un projet de film prometteur et revient à Samuel Morris pour «Doug & Walter».

L’industrie cinématographique discute du futur du court métrage
Environ 200 professionnels suisses et internationaux se sont réunis samedi lors de la journée «Producers’ Day» pour discuter des nouvelles tendances et stratégies de financement et de production, des styles cinématographiques mixtes et du nouveau public online. De nombreux intervenants internationaux ont participé au symposium «Crossing the Border» dont Sirkka Moeller (Berlinale Talents), Alessandro Marcionni (Festival del Film di Locarno) ou encore Katie Metcalfe (Sundance Film Festival). Simon Koenig (Promotion Court Métrage chez SWISSFILMS) revient sur cette journée en expliquant que «de nombreuses coproductions montrent que les frontières entre les pays sont, depuis un bon moment déjà, de plus en plus floues. Il en revient à nous maintenant de créer des structures qui font la promotion et facilitent la coproduction de films. Les festivals, internet et la télévision développent des concepts qui sont très utiles à l’industrie du court métrage et qui offrent des synergies importantes sans pour autant entrer en compétition les uns avec les autres.» En plus du Producers’ Day, le Kurzfilmtage a lancé cette année la «Writer’s Room» qui s’est penché de près sur le développement et le financement du scénario. Des scénaristes, des blogueurs, des chroniqueurs et à la nouvelle génération d’auteur suisses ont rencontrés des cinéastes pour discuter de leurs projets sous forme de Speed Dating. Remo Longhi, directeur administratif du Kurzfilmtage, est très satisfait du succès de la Writer’s Room: «Pour cette première édition, nous avons accueilli plus de 60 participants. Cette offre complémentaire au Producers’ Day a très bien fonctionné et sommes très contents de cette journée.» Lors des 6 jours de festival plus de 17’000 entrées ont été comptabilisées, soit 500 de plus que l’année passée.

La 19e édition du Internationale Kurzfilmtage Winterthur aura lieu du 3 au 8 novembre 2015.

www.kurzfilmtage.ch/fr
www.facebook.com/KurzfilmtageWIN
www.twitter.com/KurzfilmtageWIN
www.flickr.com/KurzfilmtageWIN
www.instagram.com/KurzfilmtageWIN
www.vimeo.com/KurzfilmtageWIN
#KurzfilmtageWIN
#ikftw14

COMMUNIQUÉ DE PRESSE I 9 NOVEMBRE 2014