À neuf ans, Odette ne vit que pour la danse. Ses parents ont une brasserie qu’ils tiennent à bout de bras avec courage et détermination et n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à leur fille qui semble si indépendante et si calme. Dans ce décor, un excellent ami de la famille Gilbert trouve la faille de la confiance et s’insinue dans l’intimité de la jeune fille afin d’assouvir ses besoins pervers et pédophiles.


Avec une grande pudeur, une poésie violente et authentique, les réalisateurs et les acteurs ont su faire vibrer la dimension de la vérité du quotidien des victimes d’abus sexuels et de viols. L’image de soi anéantie sans en avoir l’air, ce corps qui ne leur appartient plus, la construction relationnelle écorchée et la compréhension des sentiments balayée forme des adultes détruits en mal d’amour pur.

Ce film est une bouffée d’air frais malgré tout, un cri vers la libération du traumatisme, un soulagement pour ceux et celles qui n’ont pas trouvé encore le courage de parler ou qui sont morts sans pouvoir le faire. Les situations courantes, les échanges verbaux qui semblent simples, mais qui sont en réalité emplis de terreur, de soumission sociale et de culpabilité. Le scénario démontre avec justesse que les victimes, pour la plupart, ne parlent que tardivement et à très peu de gens, car le déni familial et social est encore plus douloureux à supporter que les agressions elles-mêmes.

Du point de vue cinématographique, la réalisation est époustouflante, à la hauteur de l’intensité du sujet et brillamment orchestrée. Ce film doit se situer dans les meilleurs films français de l’année ! Il est largement plus légitime que les comédies navrantes du moment comme Alad’2 ou les Tuche 3.

Le visage et la réputation du cinéma de l’hexagone serait nettement plus intéressant avec ce genre de production comme figure de proue. Heureusement, rien n’est perdu, pour autant que le public ouvre les yeux sur la qualité de son fleuron plutôt que sur ses bouses.

Les chatouilles
FR   –   2018   –   Comedy
Réalisateur: Andréa Bescond, Eric Métayer
Acteur: Andréa Bescond, Karin Viard, Clovis Cornillac, Pierre Deladonchamps, Yassine Fadel, Grégory Montel
Praesens
14.11.2018 au cinéma

"Les chatouilles" : Une porte ouverte sur l’insoutenable
5.0Note Finale

A propos de l'auteur

Cinéphile passionnée, écrivaine et musicienne depuis son enfance, elle offre son âme d’écorchée vive au besoin de l’art et de la transmission de ses émotions. Voter folie est-elle la même ?

Articles similaires