17 C
Munich
mercredi, juillet 24, 2024
- Publicité -

Les petites victoires : Comédie Sociale !

Alain Baruh
Alain Baruh
Le cinéma est un lieu merveilleux, on y trouve de tout: des comédies (mon genre préféré), des films d'auteurs (que j'apprécie pour leur diversité), des documentaires plus ou moins passionnants, des blockbusters et d'autres types de films. Fan du cinéma français et des pays latins, j'en ai fait ma spécialité. Rédacteur depuis de nombreuses années, j'aime partager mes connaissances et découvertes. «Le cinéma est fait pour tous ceux dont la curiosité est le plus grand défaut» Claude Lelouch

Après « Roxane » sorti en 2019, une nouvelle création de Mélanie Auffret sort au cinéma. La réalisatrice présente avec humour les difficultés des petits villages à maintenir la cohésion sociale et une certaine attractivité.


Kerguen est un village breton typique situé dans le département des Côtes-d’Armor. Cette commune fictive est dirigée de main de maître, depuis de nombreuses années, par Alice Le Guennic, une jeune femme qui a grandi dans la région.

Élue maire du village plusieurs fois de suite, l’institutrice de profession qui connaît tout le monde a vu les commerces locaux fermer les uns après les autres et des métiers essentiels disparaître.

Pleine de bonne volonté, Alice est toujours motivée, disponible et à l’écoute des villageois, mais toutes ses tentatives pour redonner un certain essor au village, dont elle a pris la responsabilité, ont échoué jusque-là.

L’arrivée dans sa classe d’Emile Menoux, un sexagénaire au caractère explosif, enfin décidé à apprendre à lire et à écrire, va rendre sa mission encore plus compliquée…

La réalisatrice de cette comédie sociale, Mélanie Auffret relate avec malice des situations réelles vécues par de nombreux maires de France. Son nouveau long-métrage met en avant le problème de la désertification des régions reculées face à l’intérêt que suscitent les villes. Les petites échoppes ne font pas le poids face aux mastodontes de la grande distribution.

Certains métiers tendent aussi à disparaître loin des régions métropolitaines. Les médecins de campagne vieillissants ne trouvent personne pour prendre le relais et les offices postaux, écoles et lieux conviviaux de petite envergure ferment leurs portes pour des raisons de rentabilité.

Ce triste constat n’est pas le seul thème du film. La jeune cinéaste et scénariste parle également de l’illettrisme en campagne. De nombreuses personnes ont encore des lacunes à ce niveau-là. Le personnage d’Émile, parfaitement joué par Michel Blanc, est le genre de personnage râleur et rustique que l’on imagine tout à fait dans ces contrées reculées. Derrière son apparence d’emmerdeur patenté, nous trouvons un être d’expérience, sensible et bienveillant.

Malgré ses sujets sérieux, Les Petites Victoires est une comédie familiale optimiste. La réalisatrice voulait rester dans les codes du cinéma qu’elle apprécie, où le propos en apparence léger, permet aussi de faire réfléchir. Le film s’appuie sur des personnages positifs et souligne l’importance de faire les choses ensemble.

C’est Michel Blanc (47 ans de carrière et 85 films et séries tournés) qui incarne Émile Menoux. Fidèle à lui-même et authentique, l’acteur français nous montre à nouveau toute l’étendue de son talent. Le comédien a été séduit par le concept du retraité, motivé à suivre des cours de lecture avec des élèves en bas âge. Le contraste est source d’humour et Michel Blanc a éprouvé beaucoup de plaisir à donner la réplique à des enfants.

À ses côtés, nous trouvons Julia Piaton, une actrice engagée qui a tenu dans cette création son 1er rôle principal et Lionel Abelanski un acteur de qualité que l’on voit beaucoup ces dernières années au cinéma.

Pour trouver le lieu idéal de tournage, l’équipe du film a visité près de 80 villages. C’est finalement « Le Juch » dans le Finistère qui a été sélectionné. Ce théâtre à ciel ouvert correspondait parfaitement à l’image que la réalisatrice s’était faite du décor. La cinéaste avoue avoir été saisie par le contraste entre la beauté des ruelles ainsi que des bâtiments face à la réalité sociale et économique ambiante.

Mélanie Auffret s’est ensuite lancée dans un travail de terrain, elle a côtoyé de nombreux maires et s’est renseignée sur l’illettrisme, qui touche environ 7 % de la population en France. Pour ce faire, elle a rencontré de nombreux adultes qui sont retournés sur les bancs de l’école à un âge avancé.

Le bâtiment qui sert de mairie dans le film était abandonné depuis près de 25 ans. Grâce au tournage, la commune a bénéficié d’une importante couverture médiatique et la maison a été rachetée pour redevenir un bar.

Primée à deux reprises au Festival International du Film de comédie de l’Alpe d’Huez, cette œuvre actuelle a été bien appréciée par le public présent. L’équipe a également organisé une tournée d’avant-premières de 5 mois dans près de 110 communes. Les petits cinémas de campagne ont logiquement été privilégiés.

Les petites victoires
FR – 2023 – 1h 30min – Comédie
De Mélanie Auffret
Avec Michel Blanc, Julia Piaton, Lionel Abelanski
Pathé Films
10.05.2023 au cinéma

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -