Les Rencontres d'après minuit

Les Rencontres d’après minuit

« Les Rencontres d’après minuit » n’a pas vraiment créé l’unanimité. Il faut dire que pour son premier long-métrage, Yann Gonzalez opte pour un parti pris esthétique et narratif si osé qu’il ne peut que diviser. La musique, signée par M83 (dont le fondateur, Anthony Gonzalez, n’est autre que le frère du réalisateur) épouse le ton provocateur mais assurément poétique du film. Après « Oblivion », le groupe français livre une deuxième musique de film, cette fois-ci plus personnelle qui, à l’instar du film, affiche une palette de références assumées et digérées. Une profonde nostalgie hante tous les titres de ce score et évoque autant les amours déchus que les promesses crépusculaires. La composition fait preuve d’une forte sensibilité, à l’image de « To Sudden Silence », à la beauté évanescente. Bien que moins présentes que dans les albums du groupe, les nappes électro amplifient ce sentiment quasi élégiaque, que conclut à merveille « Un nouveau soleil », le plus beau morceau, dont les échos se répercuteront au-delà de l’écoute.

Les Rencontres d’après minuit
M83
Naïve

A propos de l'auteur

Articles similaires