À l’occasion des vingt ans de la disparition d’Ella Maillart, le réalisateur suisse Raphaël Blanc sort un film en forme d’hommage et de (re)découverte consacré à l’extraordinaire voyageuse genevoise.


Né en 1903 à Genève, Ella Maillart a très tôt quitté la petite république lémanique. Elle a ainsi parcouru l’immense Asie lors de plusieurs voyages, en différentes compagnies, parfois déguisée en homme, usant de faux papiers et d’une volonté prodigieuse. Le film de Raphaël Blanc propose de retracer une partie du voyage relaté dans son livre « Des Monts célestes au sables rouges »., en suivant les pas et les explications de Daniel Girardin, ancien conservateur du Musée de l’Elysée à Lausanne.

Ce premier récit est entrelacé de témoignages de Bertil Galland et d’une amie d’Ella Maillart, qui, tour à tour, évoquent souvenirs et anecdotes. Si le sujet est merveilleux et le projet noble, le film tombe un peu à plat dans sa tentative de remémorer la grandeur de son modèle. Le voyage que le documentaire tente de reproduire ne semble pas avoir de but, et l’on est par moment étonné de la maigre valeur informative des explications avancées. La beauté de certaines images, malheureusement trop éparses, ne suffit pas à conférer au film la force poétique des voyages qu’il évoque. De même, si certains témoignages permettent de construire un portait attrayant d’Ella Maillart, d’autres offrent au contraire des anecdotes plutôt banales. Il en résulte une sensation étrange, une certaine incompréhension sur ce que le film cherche à dire, un sentiment d’inachevé.

En dépit de ces errements, le documentaire de Raphaël Blanc réussit dans son usage des images d’archives, tant des photographies que des interviews. Car, il est merveilleux de voir et d’écouter Ella Maillart raconter ses aventures en compagnie d’Annemarie Schwarzenbach, de Peter Flemming, ou encore son séjour bouddhiste dans le sud de l’Inde. Plus que ses voyages, Ella Maillart était une femme extraordinaire. Ce documentaire a le mérite d’offrir ce témoignage. À défaut, il restera toujours les livres.

Les Voyages Extraordinaires d’ella mailart
CH – 2016 – 90 Min. – Documentary
Réalisateur: Raphaël Blanc
Acteur:
JMH
14.06.2017 au cinéma

Les Voyages Extraordinaires d'ella mailart : Un film en forme d’hommage
3.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.