Les Nouvelles Aventures D’Aladin

Pour ceux qui regardent (sans doute trop) la télévision, Kev Adams est devenu une sorte d’homme à abattre, la caution d’un film pourri et l’assurance d’une volée de bois vert de la part d’une certaine critique.


Pourtant, le jeunot n’est jamais aussi médiocre que les œuvres pour lesquelles il accepte de donner de sa personne. « Les Profs 1 et 2 » ou même « Fiston »  sont effectivement des produits de piètre qualité mais peut-on réellement en imputer toute la responsabilité à son interprète principal ? Sans doute non car la jeune star s’en sort toujours bien, et même souvent mieux que d’autres vedettes à qui il donne la réplique. Du coup, cette adaptation artificielle et maladroite d’un « Conte Des Mille Et Une Nuit » ne déroge pas à la règle. Le réalisateur Arthur Benzaquen, parfait inconnu du grand écran, tente apparemment de réutiliser la fameuse recette qui fit le succès de « Astérix : Mission Cléopâtre ».

Anachronisme, second degré et critique des travers modernes… Les intentions sont bien là. Malheureusement les gags fonctionnent par intermittence et d’ailleurs souvent par l’entremise des interprètes. Outre Kev Adams, qui par son énergie anime l’écran et assure le rythme, les prestations de Jean-Paul Rouve en méchant vizir et de William Lebghill (déjà remarqué dans « Les Combattants ») élèvent le film un tout petit peu plus haut que la moyenne des œuvres qu’on propose couramment aux adolescents. Cette comédie, pour une fois pas trop vulgaire, s’adresse clairement et malgré quelques références destinées aux plus anciens, aux 10-16 ans. Chers éleveurs patentés d’adolescents, il est pour une fois dans votre intérêt de laisser aller seul votre enfant au cinéma…

Les Nouvelles Aventures D’Aladin
D’Arthur Benzaquen
Avec Kev Adams, Jean-Paul Rouve, Michel Blanc
Pathé Films
Sortie le 14/10